Corée du Sud – Un centre d’adoration eucharistique et de prière perpétuelle pour la paix

Lors de l’audience générale du 7 juin 2017, le pape François a béni un autel destiné au sanctuaire marial de Namyang, en Corée du Sud. Une initiative d’une communauté polonaise pour la paix, l’Association Communauté Reine de la Paix de Radom, « qui, s’inspirant des 12 étoiles de la couronne de Marie, Reine de la Paix, est en train de réaliser 12 centres d’adoration eucharistique et de prière perpétuelle pour la paix dans les lieux les plus enflammés du monde ».

« A leur demande, a ajouté le pape, j’ai béni aujourd’hui l’autel ‘Adoratio Domini in unitate et pace’, destiné au sanctuaire de Notre-Dame du Rosaire à Namyang en Corée du Sud  ». Le sanctuaire asiatique entretient un lien particulier avec le Sacré Cœur Miséricordieux de Jésus diffusé par la sainte polonaise sœur Faustine Kowalska.

On y trouve notamment un « Jardin de Jésus miséricordieux », un chapelet de la Divine Miséricorde géant ainsi qu’une statue de Jean-Paul II. Le site inauguré en 1991 est construit sur le lieu du martyre de nombreux catholiques durant la persécution Byungin (1866).

« En ce mois de juin dédié à la dévotion au Sacré Cœur de Jésus, que la prière de chacun pour la paix ne fasse pas défaut  », a encouragé le pape avant d’être traduit par un collaborateur en polonais.

Un autre sanctuaire pour la paix a par exemple été créé à Bethléem, à la « grotte du lait », indique la Custodie de Terre Sainte.

La communauté Regina Pacis de Radom a aussi promu un sanctuaire à Jérusalem (IVème station du Chemin de Croix), au Kazakhstan (Oziornoje, en souvenir de l’ancien « Archipel du Goulag »), et en Bosnie-Herzégovine (Medjugorje).

Pour « Regina Pacis », créée en 2008, il s’agissait de répondre à un appel de Benoît XVI dans son message pour la Journée mondiale de la paix de 2007 : «  Je désire adresser un appel pressant au peuple de Dieu, pour que tout chrétien se sente engagé à être un infatigable ouvrier de paix et un vaillant défenseur de la dignité de la personne humaine et de ses droits inaliénables  »

Source : Zenit

Comments are closed.