Côte d’Ivoire : après les inondations, les évêques accusent l’urbanisation et la spéculation

Ce ne sont pas seulement les changements climatiques qui provoquent des tragédies humanitaires. Il existe également des responsabilités humaines. C’est ce qu’affirme la Conférence épiscopale ivoirienne dans une note par laquelle elle exprime ses condoléances aux familles de la vingtaine de victimes des inondations qui ont frappé Abidjan dans la nuit entre le 18 et le 19 juin (voir Fides 21/06/2018). Après avoir remercier les autorités et tous ceux qui ont prêté secours à la population touchée, les Evêques soulignent les risques de l’urbanisation sauvage, souvent alimentée par la corruption, dans un tissu urbain comme celui d’Abidjan qui se trouve sur une lagune et est traversée par des chenaux.

« Dans une ville aussi tentaculaire comme Abidjan, qui connaît un développement rapide et donc une urbanisation galopante, il y a évidemment des risques de l’habitat anarchique au mépris des règles de sécurité et de la topographie naturelle de la ville avec ses bassins versants – affirment les Evêques. Il est par ailleurs probable qu’il y ait de la spéculation et des sujets compliqués autour de ces emprises foncières à proximité immédiate de ces zones dangereuses ».

Le gouvernement ivoirien a annoncé l’expulsion des habitants des zones à risque d’Abidjan. La mesure a été prise le 21 juin au terme d’une réunion du Conseil de Sécurité nationale présidée par le Président Alassane Ouattara.

Selon un communiqué lu à la télévision nationale par le Ministre de l’Intérieur, Sidiki Diakite, le gouvernement a décidé de détruire les constructions réalisées sur les voies de drainage et d’expulser les personnes vivant dans les zones présentant des risques alluviaux.

Source :Agence Fides 26/06/2018 – LM

Infocatho ne vit QUE DE VOS DONS !

Nous avons besoin chaque mois de trouver x personnes qui fassent un don de 50 €

Pourriez vous, en cette période de carême, être une de ces personnes ?

Votre don de 50 € sera exclusivement utilisé à la rédaction et à la diffusion d’articles positifs sur l’Eglise catholique.

Les clercs et les laïcs ont besoin de partager le bien qui se fait, car le bruit ne fait pas de bien et le bien ne fait pas de bruit.

Faire un don

Daniel Hamiche, porte-parole d'Infocatho

Website:

Comments are closed.