Courrier d’un lecteur, non sans humour – Les erreurs les plus fréquentes pendant la messe.

Les erreurs les plus fréquentes pendant la messe.

La messe est la célébration du sacrifice du Christ, mort pour notre salut, et qui revient matériellement dans le pain Eucharistique. Nous sommes donc invités à respecter la sacralité de la messe, et agir en conséquence. Actuellement, il semble que de nombreux paroissiens de nos églises dépeuplées ne sachent plus comment se comporter durant la messe. Voici donc une petite anthologie des erreurs les plus fréquentes durant la messe.

1- Se lever à contre courant

Dans le rite Romain, la prière se fait en position debout. Donc quand le célébrant dit « prions ensemble au moment d’offrir le sacrifice de toute l’Eglise », l’assemblée est censée se lever. En Belgique et dans les régions nord et est de la France, les paroissiens du dimanche ont pris la mauvaise habitude d’attendre que le prêtre dise « Le Seigneur soit avec vous » pour se lever.

2- Dire Amen à la fin du Notre père

Le mot « Amen » vient à la fin de la prière eucharistique qui ne se termine pas au Notre Père. Ainsi en répondant Amen au notre père, on casse la prière eucharistique, ce qui est déjà grave en soit. De plus, dans le rite tridentin, le Notre Père se termine par un « Amen » donc, en répondant « Amen », nous mélangeons les deux formes du rite romain, ce qui est une infraction au droit canon. Désobéir, de façon obstinée et manifeste (excuse-moi, est-ce vraiment conscient et obstiné de la part des paroissiens ?… ) au droit canon, est incompatible avec le fait de recevoir la communion. Quitte à se retrouver en état d’excommunication, autant que ça soit pour une raison plus importante qu’un simple « Amen ».

3- Ne pas s’incliner en recevant la communion

La communion est le moment où l’on reçoit matériellement le Christ, le geste de révérence s’impose alors.

4- Ne pas dire « Amen » en recevant la communion

Lorsque l’on reçoit la communion, on nous dit « Le Corps du Christ » et il faut répondre « Amen ». On ne répond pas autre chose comme « Merci ». Ce « Amen » signifie que oui, c’est bien le corps du Christ que l’on reçoit.

5- Se rasseoir après la communion avant que le Saint-Sacrement soit ramené au tabernacle

Oui, il faut rester debout tant que le corps du Christ est de sortie. Cette règle semble ignorée par la majorité des paroissiens. À titre d’exemple, dans mon clocher, en dehors des membres de la chorale qui restent debout pour finir de chanter, seules 2 paroissiennes âgées dans l’assemblée restent debout après la communion jusqu’à ce que le tabernacle soit refermé.

6- Ne pas se signer à l’eau bénite en rentrant dans l’Eglise

6 bis- Au Sacristain : ne pas remettre d’eau bénite dans le bénitier quand il est vide

7- Au lecteur : Ne pas dire « Parole du Seigneur » à la fin d’une lecture,

et à l’assemblée oublier de répondre « Nous rendons grâce à Dieu ».

Aussi importante que toutes les réponses qui ne doivent pas être non plus négligées…

8- Au prêtre : Faire chanter Alleluia après l’Evangile

Après l’Evangile, le prêtre doit dire « Acclamons la parole de Dieu » à quoi la foule répond « Louange à toi Seigneur Jésus ». L’Alleluia se chante avant…

9- Ne pas s’incliner dans la bonne direction

Dans l’Eglise, on s’incline en direction du tabernacle en dehors de la prière eucharistique, et non vers l’autel. Dans une Eglise traditionnelle, les deux sont en général alignés ce qui ne pose pas trop de problèmes, mais quand l’architecture est différente, il faut y faire attention.

10- Partir avant la fin de la messe

La dernière phrase de la messe est « Allez dans la paix du Christ » à laquelle l’assemblée répond « Nous rendons grâce à Dieu ». La traduction littérale du texte latin donnerait en Français « La messe est finie, allez en paix » auquel on répondrait « Dieu Merci ». Outre le coté cocasse que donnerait une telle phrase en Français, et en espérant que le projet du Vatican de rapprocher les traductions du latin épargne ce cas, cette phrase signifie bien qu’avant qu’elle soit dite la messe n’est pas finie, et que nous sommes priés de rester en place.

 

BL

Comments are closed.