Courrier d’un lecteur – Pape François : les raisons du malaise.

Rien ne pourra jamais justifier les insultes et délires des sedevacantistes pour qui tous les papes de l’Église conciliaire (donc après Vatican II) sont des antipapes. Ces gens nuisent gravement à l’Eglise et devront un jour, rendre des comptes à Dieu. Pour autant, à moins d’être aveugle, il est impossible de ne pas constater une certaine frilosité du Pape François pour dénoncer frontalement la culture de mort qui règne de plus en plus sur terre (meurtre des enfants à naître, théorie du genre, mariage “contre Dieu et nature” du même sexe). Ainsi, quand le Saint Père s’est exprimé sur l’état moral de l’Europe devant un parterre de présidents et de premiers ministres des pays de la communauté, il a parlé de tout sauf de l’essentiel. Il n’a pas jugé bon de dénoncer l’avortement ou encore le mariage homosexuel. Or, nous savons que dans ses interventions internes, le Pape condamne, bien évidemment (et heureusement) ces infamies. Pourquoi donc ce manque de courage ? L’Esprit ne soufflerait-il pas pleinement sur François ?
Il me semble que pour comprendre, nous devons revenir à la fondation de la papauté instaurée par le Seigneur. En effet, quand Jésus-Christ dit à Pierre « tu es pierre et sur cette pierre je fonde mon église », cela sous-entend bien évidemment, « tu seras Pape pendant toute ta vie sur terre » et non pas « tu seras Pape mais quand tu en auras marre , tu pourras te trouver un autre job ». Le commandement du Christ à Pierre s’applique d’évidence à toute la vie de l’apôtre et donc, par extension, à l’intégralité de la vie de tous les papes. C’est pourquoi, Benoît XVI, que cela lui plaise ou non, est à ce jour, encore Pape. C’est aussi pourquoi, le Pape François ne reçoit pas encore toute la force de l’Esprit Saint qui a toujours soutenu, tous les successeurs de Pierre. J’ai la conviction que quand le Pape Benoît XVI quittera ce monde, François, désormais vraiment Pape, aura subitement beaucoup plus de courage, car dès lors, l’Esprit soufflera en abondance. Le Pape Benoît XVI a été un Pape magnifique. Cependant, voyant arriver la légalisation du mariage d’infamie, il a pensé qu’un Pape plus jeune serait mieux à même de combattre la dictature satanique féministo-maçonnique-LGBT régnante. Certes, il s’est trompé et son départ, n’aura pas été positif pour la tradition de l’Église. Au fond, il faut avoir le courage de dire que cette situation où nous nous retrouvons (avec deux papes) correspond à une désobéissance au commandement du Christ. On ne peut pas jouer avec les fondements de l’Église, établis par le Fils de Dieu. L’Esprit soufflera à nouveau pleinement, quand et seulement quand, il n’y aura qu’un seul Pape.
JP A

NDLR – Les courriers des lecteurs n’engagent pas la rédaction, mais entendent alimenter les débats.

Cher lecteur

Infocatho est dans une situation économique préoccupante. Peut-être ai-je pris du retard pour vous le dire : j’ai besoin de votre participation, même minime pour pouvoir poursuivre.

Votre don de 5, 10, 15, 25, 50 € ou plus est nécessaire pour que je puisse poursuivre cette oeuvre au service de l'Eglise après Pâques.

Merci pour votre don

Faire un don

Daniel Hamiche, porte-parole d'Infocatho

Website:

Comments are closed.