Croatie : 10 000 manifestants contre l’avortement, pour le droit à la vie

Des milliers de Croates ont défilé aujourd’hui pour la troisième édition de la marche pour la vie, avec le soutien de l’Église catholique, pour demander la remise en cause du droit à l’avortement. Celui-ci est garanti aux femmes croates depuis 1978, quand il avait été institué par la Yougoslavie.

Saisie par des associations catholiques, la Cour constitutionnelle l’avait confirmé l’an passé, mais avait demandé le vote d’une nouvelle loi d’ici à 2019, jugeant que celle actuellement en vigueur était trop ancienne et obsolète. Depuis, bénéficiant du soutien de la puissante église catholique, ces associations mènent une offensive contre le droit à l’avortement. Pour ses défenseurs, ce droit, qui peut être exercé dans les dix premières semaines de grossesse, est dans les faits de plus en plus remis en cause, la loi croate prévoyant une clause de conscience pour le personnel médical et la pression de l’Église étant très forte.

« Je ne suis pas un choix, je suis un enfant »

Sous le mot d’ordre « Les droits humains commencent à la conception », les associations catholiques ont fait défiler des milliers de personnes à Zagreb, mais aussi dans les deux autres grandes villes du pays, Split et Rijeka, sur la côte dalmate. Ils étaient, selon la police, environ 10.000 à Zagreb pour cette « Marche pour la vie », la troisième dans la capitale sur le sujet après celles de 2016 et 2017. « Pour la vie – Pour l’amour – Pour Dieu », « Je ne suis pas un choix, je suis un enfant », pouvait-on lire sur des banderoles.

A Split, lors d’une messe dite pour les manifestants, l’archevêque Marin Barisic a appelé « à défendre le principe de la vie depuis la conception », ce qui serait à ses yeux l’attitude « d’une personne moderne, d’une personne contemporaine, d’une personne de science ».

Source : le figaro

Infocatho ne vit QUE DE VOS DONS !

Nous avons besoin chaque mois de trouver x personnes qui fassent un don de 50 €

Pourriez vous, en cette période de carême, être une de ces personnes ?

Votre don de 50 € sera exclusivement utilisé à la rédaction et à la diffusion d’articles positifs sur l’Eglise catholique.

Les clercs et les laïcs ont besoin de partager le bien qui se fait, car le bruit ne fait pas de bien et le bien ne fait pas de bruit.

Faire un don

Daniel Hamiche, porte-parole d'Infocatho

Website:

Comments are closed.