Avant de devenir chanoine, Macron se fait prohète

Dans son discours à Abou Dabi, le futur chanoine du Latran, prend la défense de l’Islam, trahissant là une méconnaissance profonde de cette religion par nature conquérante. Noyant son discours dans les formules ampoulées qu’on lui connait désormais, le président révèle au mieux son inculture, au pire son aveuglement (idéologique).

Nous ne saurions trop lui recommander notre dossier spécial islam

(cliquez sur l’image pour l’entendre)

Comments are closed.