Décès du cardinal Danneels

Le cardinal Godfried Danneels, archevêque émérite de Malines-Bruxelles, est décédé àaujourd’hui à l’âge de 85 ans. La nouvelle a été communiquée par son successeur, le cardinal Jozef De Kesel.

Le cardinal Danneels a été une figure de l’Église belge contemporaine. Né en 1933, il a été ordonné prêtre en 1957. Il obtient en 1961 un doctorat à l’université Grégorienne. Il devient professeur à la faculté de théologie de l’université de Louvain en 1969. Il s’engage dans la formation des laïcs et des diacres permanents.

Le 16 novembre 1977, il est nommé évêque d’Anvers par le pape Paul VI. Il est ordonné évêque le 18 décembre 1977 par le cardinal Suenens, figure de Vatican II. Il est nommé archevêque de Malines-Bruxelles le 21 décembre 1979 par le pape Jean-Paul II, puis devient président de la Conférence épiscopale de Belgique le 4 janvier 1980. Créé cardinal le 2 février 1983, il a participé à plusieurs synodes romains, tout en étant membre de plusieurs congrégations et dicastères romains. Il est remplacé le 18 janvier 2010 par Mgr Léonard, évêque de Namur. Le cardinal Danneels a été électeur lors de deux conclaves : en 2005, puis en 2013.

Le cardinal Danneels était très proche du pape François. Il participera ainsi aux deux synodes romains sur la famille tenus à Rome en 2014 et en 2015. On lui a prêté une réputation de “libéral” et une certaine distance à l’égard du pape émérite Benoît XVI. Il semblait davantage en phase avec l’actuel pontificat et en a partagé certaines de ses ambiguïtés.

Le parcours de Mgr Danneels a également été terni par quelques affaires de mœurs de la part de l’un de ses collègues, Mgr Roger Vangheluwe, évêque de Bruges, qui avait commis des abus sexuels sur des enfants. Le cardinal Godfried Danneels affirmera avoir fait “une erreur de jugement” en ne demandant pas la démission de son confrère. Cela a conduit à des enquêtes judiciaires. Ainsi, le palais archiépiscopal de Malines, la crypte de la cathédrale Saint-Rombaud et le domicile privé du cardinal ont fait l’objet de perquisitions de la part de la justice belge le 24 juin 2010. Peut-être aura-t-il été confronté aux errements de certains membres de l’Église catholique, dans une période fort indécise ; à l’instar d’un grand nombre de sociétés occidentales,  la Belgique a connu la crise de l’Église.

Source LaLibre.be

Cher lecteur
Infocatho est dans une situation économique préoccupante. Peut-être ai-je pris du retard pour vous le dire : j’ai besoin de votre participation, même minime pour pouvoir poursuivre.
Il faudrait que je trouve 10 000 € d’ici la fin de l’année. Il suffirait que 200 personnes donnent 50 € pour financer Infocatho.
Pourriez-vous être une de ces personnes aujourd’hui ?
L’équipe de Infocatho

Faire un don

Comments are closed.