Déclaration universelle des droits de l’Homme : le pape appelle au respect des droits des “invisibles”

“Tous, nous sommes appelés à contribuer avec courage et détermination au respect des droits de toute personne, en particulier des ‘invisibles’ », a affirmé le pape François dans un message envoyé pour la Conférence internationale sur les Droits de l’Homme organisée à l’Université pontificale grégorienne à Rome le 10 décembre 2018, a indiqué le Saint-Siège. 

Alors que l’égale dignité de tous les êtres humains a été solennellement proclamée le 10 décembre 1948, de nombreuses contradictions demeurent pourtant dans les sociétés contemporaines. De nombreuses formes d’injustice persistent, « nourries par des visions anthropologiques réductrices et par un modèle économique fondé sur le profit”, alerte le pape.

C’est ainsi qu’une partie de l’humanité vit dans l’opulence, tandis que la dignité de l’autre est reniée, méprisée ou piétinée. Face à ces phénomènes graves, a-t-il estimé, chacun est appelé à contribuer avec courage et détermination au respect des droits fondamentaux de toute personne, en particulier de celles qui sont ‘invisibles’. « Nous sommes tous mis en cause”, chacun dans la spécificité de son rôle.

Défense des enfants à naître

Parmi les plus vulnérables de la société, le pape François a nommé en premier lieu “les enfants à naître qui se voient refuser le droit de venir au monde”. Mais aussi “ceux qui n’ont pas accès aux moyens indispensables pour mener une vie digne” ou encore ceux qui ne bénéficient pas d’une éducation adéquate. Sans oublier, les personnes qui subissent la suspicion et le mépris et font l’objet de discriminations et de violences en raison de leur appartenance raciale, ethnique, nationale ou religieuse.

Intitulée ‘Les Droits de l’Homme dans le monde moderne : conquêtes, omissions, négations’, cette conférence a été organisée à l’occasion du 70e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948 et du 25e anniversaire de la Déclaration et du programme d’action de Vienne de 1993. L’événement était également promu par le Dicastère pour le service de développement humain intégral. C’est son préfet, le cardinal Peter Turkson, qui a lu le message du pape.

Source : cathobel

Comments are closed.