Découvrez la garde d’honneur du Sacré Coeur

 

L’heure de présence au Coeur de Jésus

La Garde d’Honneur du Sacré Coeur est une association internationale qui propose à ses membres d’assurer une Heure de Présence quotidienne, à l’heure qui leur convient et , sans quitter leurs occupations, de se rendre en esprit au Tabernacle afin d’offrir au Coeur de Jésus leurs pensées, actions, paroles, joies et peines, et surtout le désir de Le consoler. Ainsi lui rendent-ils “un culte continuel de Gloire, d’Amour et de Réparation pour la blessure qu’il reçut visiblement par la lance sur l’arbre de la Croix, et pour celle qu’il reçoit invisiblement chaque jour, par l’oubli, l’ingratitude et les péchés des hommes” (Art. 1 des statuts de l’association de l’Heure de Présence au Coeur de Jésus)

Le but de cette association est d’obtenir qu’à toutes les heures du jour des chrétiens fervents soient attentifs à l’amour actuel du Seigneur pour chacun d’eux et pour leurs frères.

Pour qu’ils soient saints !

Devenir saints ?… C’est ce que Dieu veut pour chacun de nous : que nous devenions ” parfaits comme notre Père des Cieux est parfait” ( cf Mt5,48), afin que nous puissions nous retrouver dans la plénitude de Sa présence et de Son Amour. La “sainteté”…Un vaste “programme” qui peut faire peur et même décourager… Même si l’Evangile du Christ est le Chemin qui nous mène vers le Père, parfois il peut nous sembler que nous sommes bien trop petits et faibles pour y arriver. Alors par où commencer ? Les gardes d’honneur ont dans leur démarche de présence auprès du Coeur  de Christ une réponse toute trouvée, une sorte de “petit chemin” sûr, où il est possible, heure après heure, pas après pas, d’avancer et de progresser. Se tenir près du Coeur de Jésus, pour L’aimer et Lui témoigner notre envie de Le consoler, même si nous n’y arrivons pas toujours, c’est un peu nous rapprocher du soleil pour en prendre toute la chaleur. Le Christ, soleil de nos vies, irradie peu à peu en nous, et à travers nous…Pour que justement ce ne soit “plus moi qui vit” mais ” le Christ qui vit en moi” ( cf. Ga2,20). Or le Christ est le Seul Juste, le Seul Saint…Il nous sanctifie ainsi tout entiers, si nous Lui laissons la place dans nos coeurs et dans nos vies. En Lui donnant cette possibilité d’agir dans nos vies, au moins une heure par jour,Il peut accomplir Son Oeuvre de Salut en nous, et pour le monde, et nous vivons alors ce que nous disons dans la prière d’offrande de notre heure : “Avec Toi, “pour eux je me santcifie afin qu’ils soient, eux aussi, sanctifié en vérité” (Jn17,19)”.

Vous désirez en savoir plus sur la Garde d’Honneur :

-Sur Internet : www.gardedhonneurdusacrecoeur.org

         e-mail : gdh.paray@free.fr

– Par courrier :
Soeur Marie Chantal
Monastère de la Visitation
13, Rue de la Visitation
71600 Paray-le-Monial
Tél : 09-54-96-47-90

 Sœur Marie du Sacré-Cœur Bernaud (1825-1903)

Née à Besançon en octobre 1825, Marie-Constance Bernaud, malgré un goût pour la vie religieuse fut mariée à 15 ans avec M. Thieulin qu’elle réussit à convertir et qui mourut chrétiennement en 1846. Devenue veuve, elle revint à Besançon et une retraite faite à la Visitation de Bourg décida de sa vocation. Elle prit l’habit en novembre 1849 et fit profession en avril 1851. Titulaire du brevet, elle fut une des maîtresses les plus appréciées du pensionnat de la Visitation. Ses élèves, frappées de son état surnaturel, la surnommaient Sœur du Pur Amour. Tombée malade, elle fut guérie totalement après une neuvaine au Sacré-Cœur et à la bienheureuse Marguerite-Marie. En 1863, la communauté de Bourg se consacra au Sacré-Cœur et la sœur Bernaud eut la vision d’un cadran où le centre était occupé par le cœur de Jésus et les heures par les noms de ceux qui s’engageaient à consacrer une heure à l’adoration du Sacré-Cœur. Un premier cadran fut réalisé avec le nom de chacune des sœurs. De nombreuses et pieuses personnes demandèrent à être inscrites sur le cadran dont Mgr de Langalerie qui voulut être un des premiers membres de l’œuvre qu’il érigea en confrérie de la Garde d’Honneur du Sacré-Cœur de Jésus. L’œuvre se répandit dans le monde entier et Mgr Marchal demanda l’approbation du pape Léon XIII qui érigea la Garde d’Honneur en archiconfrérie avec son centre au monastère de la Visitation de Bourg. Sœur Marie du Sacré-Cœur fut l’âme de la Garde d’Honneur par ses lettres et ses billets zélateurs qu’elle continua à rédiger jusqu’à la veille de sa mort le 2 août 1903.

Source

En savoir plus sur le site de la garde d’Honneur

Cyril Brun

Docteur en histoire et enseignant à l’Université de Bretagne Occidentale , Cyril Brun est rédacteur en chef d’infocatho. Chef d’orchestre de formation, critique musical, historien et essayiste chrétien, il a publié plusieurs ouvrages dont “Pour une spiritualité sociale chrétienne” (Tempora, 2007) et “Le Printemps français : le grand réveil de notre civilisation” (Ed. A. de Saint-Prix, 2013).
La Vérité vous rendra libre (Ed Edilivre, 2015)
Il est contributeur et ancien directeur de la rédaction de Cyrano.net.
Il est également membre du comité éthique pro persona sur la finance et consultant en anthropologie.

Website: http://www.cyril-brun.fr/

Comments are closed.