Dei Amoris Cantores, ou l’évangélisation par le chant

A l’occasion de la sortie annoncée de leur 3° CD, nous sommes heureux de vous présenter les DAC, ou Dei Amoris Cantores (Chanteurs du Dieu d’Amour).

Ce groupe fondé en 2011 se donne pour objectif d’évangéliser par une musique polyphonique conçue pour toucher les cœurs en profondeur. Derrière Jean-Paul II, Benoît XVI et François, ces jeunes chanteurs ont soit de Dieu et veulent le faire connaître ! Ils s’appuient donc sur 4 piliers :

  • la musique polyphonique : elle constitue un formidable moyen pour tourner les cœurs vers Dieu. L’harmonieuse combinaison des voix, l’implication de la personne toute entière dans l’exercice du chant… laissent entrevoir les merveilles de la divine Réalité. Elle va au-delà des clivages et rassemble les différentes sensibilités.
  • l’état de l’art : Benoît XVI rappelle que « la musique sacrée doit exprimer avant tout la sainteté, c’est-à-dire posséder le sens de la prière […] ; elle doit être aussi caractérisée par la beauté des formes.” Ils souhaitent donc se rapprocher toujours plus de ce niveau d’exigence par leur travail sur la composition, l’interprétation et l’enregistrement.
  • l’amitié : sans elle, leur apostolat n’a pas de sens. Elle s’ancre dans leur foi commune. Elle leur permet d’aller plus loin. Elle les met en communion, rassemble et unit leurs voix.
  • la prières : elle est le socle absolu. Afin que Dieu soit dans l’œuvre, afin qu’elle devienne Son œuvre.

Tanguy Dionis du Séjour, son fondateur, raconte les origines de cette belle aventure : “Après des années d’investissement musical, force est de constater que le chant polyphonique a une propension particulière pour laisser transparaître les divines réalités. Il y a là un potentiel pour l’évangélisation qui n’est pas assez utilisé. C’est un constat du terrain. C’est aussi une grande recommandation de l’Eglise… Si vraiment il y a dans le chant polyphonique un trésor pour l’évangélisation,pourquoi ne pas donner le meilleur de soi et tenter de le faire connaître au plus grand nombre ? Le principal frein, comme souvent, c’est le temps et l’énergie. Car un tel projet réclame un sacré investissement. Il y a là nécessairement un sacrifice à faire, et un abandon à vivre. Mais l’intuition est devenue trop forte pour être laissée sur le bord du chemin… Je créé donc le groupe – et label – Dei Amoris Cantores (les Chanteurs du Dieu d’Amour) en décembre 2011. Un an plus tard, le 8 décembre 2012, sort le 1er album Vers la Lumière, avec des compositions inédites de 3 compositeurs : Fr Gaétan Bonnasse, Martin Szersnovicz et moi-même. L’accueil enthousiaste qu’il reçoit donne le souffle pour sortir rapidement un 2nd album, en structurant au maximum l’activité pour faire face au défi de la diffusion. Sauvé voit ainsi le jour le 6 juin 2014, 1 an et demi seulement après Vers la Lumière.”

Vers la Lumière - 1er CD des DAC

Vers la Lumière – 1er CD des DAC

Pour découvrir tous les membres de ce groupe ou commander les albums et/ou les partitions :

rendez-vous sur le site des DAC

 

Découvrez un extrait :

Comments are closed.