Des prêtres français écrivent au cardinal Sarah à propos du nouveau missel en français

Quelques prêtres ont écrit une lettre au cardinal Sarah. L’abbé Pellabeuf s’explique.

Nous nous réjouissons qu’une nouvelle traduction en français du missel romain soit en cours d’élaboration. Cette nouvelle version engagera l’Eglise pour longtemps : pour des décennies, voire des siècles.

Or le missel romain est une merveille de précision théologique. Une traduction fidèle sera pour nous, prêtres, un excellent point d’appui pour les homélies et la catéchèse. Une traduction infidèle au contraire sera une gêne tant pour la pastorale que pour la piété de ceux dont nous avons la charge pastorale.

Mais nous constatons (ici par exemple) que certains voient deux sources pour l’établissement des futurs textes liturgiques en français : le texte latin, ce qui est juste, et le texte français actuel, ce qui est beaucoup moins juste étant données les innombrables fautes qu’il contient.

Nous n’ignorons pas que Liturgiam Authenticam cite les versions anciennes comme sources, par exemple, des traductions des prières eucharistiques. Il s’agit d’éviter que les fidèles soient déroutés par des changements inutiles. Toutefois on ne peut considérer comme inutiles des changements qui restitueraient le sens profond du texte latin si celui-ci a été déformé.

C’est pourquoi nous saluons les efforts du Cardinal Sarah et de la Congrégation dont il est le Préfet pour que la prochaine traduction du missel romain soit vraiment conforme aux directives… romaines !

Abbé Bernard Pellabeuf

Que pouvez-vous faire pour nous aider ?

Si vous êtes prêtre, signez notre lettre et envoyez-la nous. Vous trouverez la procédure à suivre dans la note suivante. Et faites connaître notre initiative à vos amis prêtres.

Si vous êtes fidèle laïc, encouragez les prêtres que vous connaissez à nous soutenir. Et proposez à vos amis de faire de même.

D’avance merci.

Vous trouverez ici la lettre au Cardinal Sarah

Comments are closed.