Deux ordinations le 1er juillet 2018 à Tours (37)

Deux ordinations le 1er juillet 2018 à Tours (37)

Connaissez-vous Alexandre et Pierre ? Tous deux seront ordonnés dimanche 1er juillet en la cathédrale St-Gatien, à 15h30, par Mgr Aubertin. Voici leur portraits…

ALEXANDRE BROUILLET sera ordonné DIACRE en vue du sacerdoce

« A » comme Alexandre.

Non pas « le Grand », car Alexandre – le nôtre ! – n’a ni la renommée de l’illustre conquérant ni ses ambitions.

« A » plutôt comme « Amos », le prophète de l’Ancien Testament ; Amos, un homme humble saisi par Dieu.

A plus d’un titre, Alexandre Brouillet lui ressemble.

Né à Orléans, en 1990, il grandit à la campagne, avant  de s’installer, en 2009, à Tours, pour ses études.

« Mes parents m’avaient fait baptiser, mais n’avaient aucun lien avec  l’Eglise. C’est  grâce à une amie que j’ai découvert celle-ci et que, lors d’une messe de Noël, touché par la foi des gens, je me suis demandé : « Qui est Dieu » ? »

Cette interrogation est le début d’une quête spirituelle qui le conduit, pendant deux ans, à lire la Bible. « Je ressentais une grande joie de me sentir aimé de Dieu, mais j’avais peur également d’aller plus loin, ne connaissant personne. »

L’idée lui vint alors de s’adresser à un prêtre. « Il m’a conseillé d’aller à l’aumônerie étudiante et c’est là-bas que l’appel initial à devenir chrétien s’est transformé en appel au sacerdoce. »

Suit un an d’accompagnement spirituel et, au bout, la décision d’entrer au séminaire.

« Mgr Aubertin m’a envoyé au séminaire des Carmes, à Paris. J’y ai notamment redécouvert et approfondi la Lectio Divina, que j’apprécie beaucoup, et c’est dans les paroisses St-Augustin (8e arrondissement) et  St-Pierre de Montrouge (14e) que j’ai fait l’apprentissage de la vie pastorale. »

Ses préoccupations ? « Les pauvres. Ce que vous avez fait au plus petit d’entre les mieux, c’est à moi que vous l’avez fait… »  Normal, penserez-vous peut-être, nous sommes dans le diocèse de saint Martin. Mais que de chemin parcouru pour Alexandre ! Depuis sa naissance, un 25 décembre ( !), à son ordination diaconale, le 1er juillet…

B.V.

PIERRE FOUQUIER sera ordonné prêtre

D’où vient la vocation ? D’un appel, certainement, et de rencontres, bien souvent. De ce point de vue, Pierre Fouquier n’échappe pas à la règle. Et s’il est entré au séminaire, celui de Toulouse, tout d’abord, en 2012, puis celui d’Orléans, en 2014, c’est parce qu’il a côtoyé, notamment, dans son enfance, deux prêtres. Un à Saint-Epain, l’autre en Savoie. « Deux belles figures de prêtres, avec des tempéraments différents, mais tous deux amoureux du Seigneur. » N’allez toutefois pas en déduire que sa voie était toute tracée. Entre le génie civil, qu’il a étudié à St-Gatien, à Tours, où il fait toute sa scolarité, et Le génie du christianisme, il y a un pas. Tout comme il peut s’écouler beaucoup de temps entre un appel et une réponse.

Pierre a donc cherché. A Paray-le-Monial, après le bac, où pendant 1 an, il suit l’école d’évangélisation de l’Emmanuel. A L’Île-Bouchard, également, via le « cycle du curé d’Ars ». En parallèle, Pierre prend conscience que la vie de couple et la vie de famille ne l’attirent pas, mais ce n’est qu’au bout de quelques mois qu’il se dit que la vie de prêtre semble faite pour lui.

Prêtre, oui, mais pas n’importe où. Pierre a le mal du pays. Il revient à Tours et rejoint les séminaristes du diocèse. « J’ai eu des moments de doute, car j’avais l’impression que les gens attendaient trop de moi… » Et il est vrai que la charge peut effrayer.

Mais c’est serein que Pierre a franchi un cap, le 21 octobre dernier, en l’église Notre-Dame-la-Riche, à Tours, en devenant diacre et en se mettant au service de l’Eglise. « Les hommes, dit-il, construisent trop de murs et pas assez de ponts. J’aimerais être un pont entre les hommes et Dieu ».

Le voici donc prêt à porter sa pierre à l’édifice…

B.V.

A noter :

Vous pouvez participer aux ordinations le 1er juillet, mais aussi aux différentes activités proposées ci-dessous.

Samedi 30 juin

18h30 : vêpres à la chapelle St-Michel (à l’angle de la rue du Petit Pré et la rue des Ursulines) ;

19h15 : repas (tiré du sac) au presbytère de la cathédrale (1 rue Racine) ;

20h30 : RDV sur le parvis de la cathédrale pour une introduction à la “Marche avec les Saints” (en bord de Loire)

21h15 : veillée à l’église St-Julien sur le thème : ” Où sera ta pierre ?”

Dimanche 1er juillet

15h30 : ordinations à la cathédrale

17h30 : verre de l’amitié à la Maison diocésaine

A noter :

A l’occasion du « pèlerinage VTT » du doyenné d’Amboise, plusieurs activités ouvertes à tous les jeunes du diocèse sont proposées dimanche 1er juilletà la Maison diocésaine (Chapelle). Elles tournent autour des « vocations » :

  • 10h30 : concert du groupe « Jubilate Pop Louange » ;
  • 11h30 : témoignage d’Elodie (novice) ;
  • 12h/12h30 : pique-nique ;
  • 13h30 : témoignages d’Alexandre Brouillet et Pierre Fouquier avant leur ordination.
• Messes/Prières/Pèlerinages • NLH • NLQ
Cathédrale, Tours, Indre-et-Loire, Centre-Val de Loire, France métropolitaine, 37000, France Carte

Articles liés

Partages