Diocèse de Laval – 1 million de déficit – On ne peut plus vivre d’amour et d’eau fraiche

Arnaud Trubert, économe du diocèse de Laval, fait les comptes, à l’issue de l’assemblée générale de l’association gestionnaire du diocèse, en déficit. Un temps, ce déficit était comblé par des dons importants notamment des legs. Mais ce n’est plus le cas aujourd’hui.

Budget  global de 6 M d’€ pour 2016.

Les charges sont en diminution de 3 % par rapport à 2015 soit – 200 000€ intégrant une baisse de la masse salariale de 10 %.

Les produits de gestion courante, issus principalement  des ventes de la librairie et des cierges ainsi que des pèlerinages, du denier, des quêtes, de dons divers et du casuel, ont représenté un montant global de 4.255 millions d’€, en retrait de  3 % soit – 140 000€. »

En intégrant  le  résultat financier de + 173 000€, la cession des biens immobiliers de + 270 000€, les legs pour 297 000€ et les impôts et charges diverses pour  62 000€, l’exercice 2016 fait donc apparaître un déficit de  1 058 802€ quand l’exercice 2015 présentait  un résultat de  -164 547€.

Source

Le diocèse de Laval ne peut pas  « vivre que d’amour, de charité et d’eau fraîche » !

« Mener à bien toutes ses missions de pastorale, honorer ses engagements vis-à-vis des  tiers, payer ses prêtres et ses laïcs, intégrer ses dotations aux amortissements (investissements Maison diocésaine,  salles de Landivy et Ernée) cela représente un budget  global de 6 M d’€ pour 2016. Les charges sont en diminution de 3 % par rapport à 2015 soit – 200 000€ intégrant une baisse de la masse salariale de 10 %. Face à ce budget de charges, les produits de gestion courante, issus principalement  des ventes de la librairie et des cierges ainsi que des pèlerinages, du denier, des quêtes, de dons divers et du casuel, ont représenté un montant global de 4.255 millions d’€, en retrait de  3 % soit – 140 000€. »

 Arnaud Trubert

Comments are closed.