Les disparitions forcées, un crime de guerre en Syrie

75 000 personnes ont disparues en Syrie depuis le début de la guerre en 2011, selon le Réseau syrien des droits de l’Homme. C’est ce que dénonce Amnesty International à l’occasion de la journée internationale des victimes de disparitions forcées.

L’ONG souhaite que le gouvernement et les groupes armés impliqués dans le conflit révèlent le sort reservé aux dizaines de milliers de victimes.

Nina Walch, coordinatrice crises et conflits armés à Amnesty International, explique l’ampleur de ce phénomène en Syrie.

A écouter ici

 

Cher lecteur
Chaque jour, Infocatho vous fournit des nouvelles pertinentes de l'Église catholique au sens le plus fort du terme, à travers les actions concrètes de chacune des Eglises locales.
Infocatho a besoin de votre participation, même minime pour pouvoir poursuivre.
Il faudrait que d’ici le 31 décembre 200 personnes donnent 50 € pour financer Infocatho.
Pourriez-vous être une de ces personnes aujourd’hui ?
L’équipe de Infocatho

Faire un don

Comments are closed.