Divine Box à la rencontre de l’abbaye de Saint-Wandrille

Un article proposé par Divine Box.

Allez hop, ce mois-ci, cap vers labbaye Saint-Wandrille en Normandie ! Fameuse parmi les connaisseurs, elle est devenue connue aux yeux du grand public grâce à leur bière, lancée fin 2016. La bière de Saint-Wandrille est en effet à ce jour la seule bière d’abbaye brassée par des moines dans un monastère. Eh oui, car le terme « bière d’abbaye » n’a aujourdhui plus grand sens … sauf à l’abbaye de Saint-Wandrille, donc ! Coup de projecteur sur cette belle abbaye. Installez-vous bien, votre box des monastères sous le coude, on vous raconte tout !

Le cloître de labbaye de Saint-Wandrille, vu de l’intérieur.

 

649 : FONDATION DE LABBAYE DE SAINT WANDRILLE

 

L’abbaye de Saint-Wandrille a été fondée par **roulement de tambours** saint Wandrille ! Ancien ministre du roi Dagobert (qui a mis sa …” enfin bref), il s’y installe en 649 et l’appelle alors “abbaye de Fontenelle”. Les premiers siècles sont tout de suite rayonnants : plus dune trentaine de futurs saints sy succèdent !

862 : INVASION VIKING !

 

En 862 : première expulsion ! Après avoir évité (trois fois daffilée) l’invasion des vikings en payant des rançons, à la quatrième fois, la communauté succombe et décide de fuir, laissant labbaye aux envahisseurs qui pillent et incendient les bâtiments !

 

960 : RAYONNEMENT !

 

La communauté revient ensuite sur place en 960 et labbaye devient “abbaye de Saint- Wandrille”  ! La communauté rayonne, et fonde notamment en 966 labbaye du Mont-Saint-Michel (ça, vous connaissez !). Les cinq siècles suivants sont globalement stables et sereins : constructions diverses, enrichissement économique et travaux manuels au moulin, à la boulangerie et même à la brasserie !

Le cloître de labbaye de Saint-Wandrille date du XVe XVIe siècle. En pleine rénovation, notamment grâce aux recettes de la bière de Saint-Wandrille !

 

 

XVIe XIXe : LES TEMPS SONT TROUBLES

 

A la Révolution, les moines sont expulsés (pour la 2ème fois !), et avec les lois anticléricales de 1901, les moines sont contraints de sexiler (pour la 3ème fois !) et partent en Belgique ! Entre temps, labbaye connait des années prospères (quand même !), notamment au XVIIe siècle grâce à l’intégration des moines à la congrégation de Saint-Maur qui redonne un élan de reconstructions et de vocations à l’abbaye Saint-Wandrille. Chouette !

 

1931 : LE DÉBUT DUNE NOUVELLE ÈRE !

 

Finalement, en 1931, les moines reviennent, et cette fois cest pour de bon ! Les années qui suivent sont dans lensemble tranquilles, malgré une Seconde Guerre mondiale mouvementée (pillage puis bombardement) et un incendie en 1954. L’économie est alors soutenue avec un atelier dartisanat monastique de cire, puis un atelier de microcopie, puis encore par un atelier de restauration de peintures. A la fin des années 1960, labbaye Saint-Wandrille se dote même dune toute nouvelle église abbatiale, grange du XIIIe siècle déplacée pierre par pierre depuis lEure !

L’église abbatiale de labbaye de Saint-Wandrille. Ancienne grange du XIIIe siècle, déplacée pierre par pierre depuis lEure !

 

2016 : LA SEULE VRAIE BIÈRE D’ABBAYE

 

Depuis juin 2016, labbaye Saint-Wandrille produit la seule bière, en France, brassée par les moines au sein de leur abbaye. Chapeau ! Il a fallu à la communauté plus dun an et demi d’élaboration de la recette (couleur, amertume, arômes etc) et de formation auprès de brasseurs pour arriver au résultat actuel. La bière est composée de houblon et dorge 100 % français (cocorico !), et permettra de financer la restauration du cloître (XVe – XVIe siècle), ainsi que pour rééquilibrer les comptes. Pour la petite histoire, labbaye avait déjà une brasserie au Moyen Age, qui dura jusquen 1680 ! Pas étonnant si nous avons placé cette chouette bière de Saint-Wandrille dans notre box de produits monastiques d’octobre autour du thème de l’apéro !

La brasserie de l’abbaye de Saint-Wandrille. La bière de Saint-Wandrille est la seule bière dabbaye en France brassée par des moines au sein d’un monastère !

 

ET AUJOURD’HUI ?

 

La communauté de l’abbaye Saint-Wandrille compte à ce jour 35 moines, bénédictins comme aux premières heures, qui y recherchent Dieu dans la prière et le travail (ora et labora” écrivait saint Benoît dans sa règle). La journée commence à 5h du matin et, après des prières et temps personnels, les moines vont au travail manuel : restauration de peintures pour certains, entretien de la maison pour dautres, et bien sûr … brassage de la bière de Saint-Wandrille pour dautres encore !

 

LA PETITE ANECDOTE

 

Victor Hugo (oui, oui, le fameux !) est passé par labbaye de Saint-Wandrille. En simple visiteur et non pas en tant que moine, bien évidemment (ça se saurait sinon). Malheureusement il ny a croisé aucun moine puisquil s’y rendit en 1835 et 1879, après que la communauté a été dissoute à la suite de la Révolution.

 

LE PETIT PLUS DE DIVINE BOX

 

Chez Divine Box, on adore ce qui est fait par les moines. La bière de Saint-Wandrille est malheureusement en France la seule bière brassée par des moines au sein de leur monastère. Mais dans le monde, de nombreuses autres bières ont une vraie authenticité monastiques : les bières trappistes  ! Chez Divine Box on trouvait ça vraiment sympa, alors on en a créé un abonnement tout spécial : la Divine Box de bières trappistes. Chaque mois chez vous 6 bières trappistes et 3 sous-bocks. Et dans la première box, un vrai guide sur tout le monde de la bière trappiste pour tout comprendre et tout savoir ! N’hésitez pas y faire un tour !

 

Merci encore mille fois aux frères de labbaye de Saint-Wandrille pour leur chouette accueil. Mention spéciale à frère Benoît qui nous a fait visiter la brasserie et avec qui nous avons pu bien papoter ! Allez donc leur rendre visite sur place, cest bien beau, surtout quand le soleil est de la partie ! 😇

Comments are closed.