Du 18 au 26 juillet, une neuvaine à sainte Anne pour les familles

Célibat, mariage, infertilité, difficultés conjugales, maternité, veuvage, Sainte Anne a tout vécu. Comme une grand-mère, elle veille sur ses petits enfants et nous mène à Jésus… Le site Hozana relaie une nouvelle proposition de neuvaine. 

Le but de la neuvaine

Sainte Anne est la mère de la vierge Marie et la grand-mère de Jésus. Elle a connu le célibat, le mariage, l’infertilité puis la maternité, la séparation, le veuvage, sa fille Marie était consacrée au Seigneur. C’est sur les genoux d’Anne que Marie a été initiée à la prière et à la connaissance de la Parole de Dieu. Si nous croyons que Marie est notre maman du Ciel, alors, nous pouvons croire que Sainte Anne est notre « grand-maman » du Ciel ! Son nom signifie « Grâce ». Elle nous ouvre et nous offre son cœur de grand-mère. Alors avec elle, rendons grâce pour nos familles et par elle, demandons les grâces dont nous avons besoin pour nos familles, pour chacun de ses membres particulièrement dans un contexte social et politique de fragilisation des familles.

Au cours de cette neuvaine, prions les uns pour les autres, quelle que soit notre situation familiale, dans un esprit de solidarité.

Contenu de la neuvaine

En vous inscrivant sur Hozana, vous recevrez chaque jour une intention particulière avec :

  • Un extrait de la parole de Dieu
  • Une courte méditation à partir de la vie de Sainte Anne en lien avec l’histoire de Sainte Anne d’Auray
  • Un extrait de l’enseignement de l’Eglise autour de l’intention (discours de papes, encycliques, catéchisme de l’Eglise Catholique…)
  • Une prière à Sainte Anne
  • La prière pourra être conclue, selon le temps dont on dispose :

> Pour les gens pressés, par :

  • Un Notre Père,
  • Un Je vous salue Marie, (Je vous salue Marie, fille de Sainte Anne, vous êtes pleine de grâce, le Seigneur est avec vous,…
  • Un Gloire au Père
  • Et une invocation à Ste Anne, priez pour nous et pour nos familles.

> Pour ceux qui ont davantage de temps,

  • Par une dizaine de chapelet, voire… un chapelet
  • Des pistes d’approfondissement pour ceux qui ont le temps… Ou pour plus tard

 

Prière à Sainte Anne d’Auray

Sainte Anne, nous te prions, Sois la gardienne De la foi en nos cœurs, De la grâce en nos âmes, De la solidité de nos foyers De l’amour dans notre famille De la réconciliation dans l’Eglise De la paix dans le monde. Garde vivante en nous La vertu d’espérance. Sainte Anne, mère de Marie et grand-mère de Jésus, veille sur nous.

Les intentions de la neuvaine

Jour 1 (Mardi 18/7)  Célibataires

Jour 2 (Mercredi 19/7) Fiancés, Epoux

Jour 3 (Jeudi 20/7) Couples hypofertiles, infertiles ou stériles

Jour 4 (Vendredi 21/7) Couples qui vivent des difficultés conjugales

Jour 5 (Samedi 22/7) Femmes enceintes et enfants à naître

Jour 6 (Dimanche 23/7) Pères et mères de familles

Jour 7 (Lundi 24/7) Enfants et jeunes, avenir de l’Eglise, de la société, du monde !

Jour 8 (Mardi 25/7) Personnes consacrées / Vocations de prêtres et de consacrés,

Jour 9 (Mercredi 26/7) Grands-parents, personnes âgées, veufs et veuves

Comment vivre la neuvaine ?

Le principe de cette neuvaine est de la vivre dans la solidarité familiale : chacun d’entre nous pourra se sentir plus concerné par telle ou telle intention, selon sa vie personnelle ou selon les personnes qui l’entourent. Par exemple, le jour 1, un célibataire priera pour trouver l’âme sœur, ou pour mieux vivre son état d’attente, le jour 2, il priera pour tels amis qui viennent de se fiancer, etc. Le jour 1, un père de famille priera pour sa sœur qui souffre de son célibat, le jour 6, il priera pour que Sainte Anne l’aide à bien éduquer ses enfants…

Les bonus de la neuvaine

Bonus 1 : Recevoir le sacrement de la réconciliation pendant la neuvaine et communier aux intentions de la neuvaine, si possible le 26 juillet, fête de sainte Anne

Pour aller plus loin… Qu’est-ce qu’un Pardon en Bretagne ? 

C’est une fête qui célèbre le saint auquel est dédié un lieu. Le plus célèbre est le Grand Pardon de Sainte Anne d’Auray. A cette occasion les pèlerins se rendent à pied à la chapelle, se confessent puis participent à l’Eucharistie.

Bonus 2 : faire une démarche de pèlerinage au cours de la neuvaine. Pourquoi ne pas participer au Grand Pardon de Sainte Anne d’Auray ?

Si on habite loin, on peut trouver près de chez soi une église, une chapelle dédiée à Ste Anne. Ou encore certaines églises ont une statue ou un vitrail représentant la mère de Marie. On peut s’y rendre pour prier aux intentions de la neuvaine, ne serait-ce qu’une fois, idéalement le 26 juillet.

Pourquoi Sainte Anne ? Et Sainte Anne d’Auray ?

Sainte Anne, mère de Marie, est fille d’Israël. Avant de se rencontrer et de se marier, la Tradition nous rapporte qu’Elle et Joachim ont prié longuement Dieu pour rencontrer « l’époux / l’épouse voulu(e) par Dieu pour chacun d’entre eux. Après leur mariage, ils ont mené une vie pieuse, attentifs aux affaires du Seigneur, et aux pauvres, dans une grande unité conjugale. Ils ont dû attendre une vingtaine d’années avant de devenir parents (fête de l’Immaculée conception le 8 décembre / fête de la Nativité de la Vierge le 8 septembre). Quand Marie a eu 3 ans, Anne a sevré sa fille, puis l’a conduite au temple avec Joachim (fête de la Présentation de Marie le 21 novembre)

Au 17e siècle, Sainte Anne est apparue, revêtue de lumière, et tenant un flambeau à la main, à Keranna, (aujourd’hui Sainte Anne d’Auray). Elle s’est présentée à Yvon Nicolazic, un paysan breton en lui disant : « Je suis Anne, mère de Marie, Dieu veut que je sois honorée ici… Reconstruis la chapelle, voilà 924 ans et 6 mois qu’elle est détruite ».

Yvon Nicolazic était un homme droit, de bon conseil, habile pour gérer sa ferme, profondément humble, attaché à la prière du chapelet, ayant une grande dévotion pour Sainte Anne, qu’il appelait sa « bonne maitresse ». Par souci de simplicité, il n’avait pas appris le français, ni fait d’études d’aucune sorte, mais sa vive intelligence compensait son manque d’instruction. Marié à Guillemette depuis une dizaine d’années au moment des apparitions, le couple n’avait pas d’enfants – c’était sa grande douleur. Trois ans après la fin des apparitions, après que la chapelle a été reconstruite, ils ont eu la joie d’avoir un premier fils, qui est devenu prêtre, puis une fille. Ils ont eu ensuite deux autres enfants, morts en bas âge. Il nous offre la figure d’un juste, qui malgré les difficultés et les souffrances a toujours mis sa confiance en Dieu, avec le secours et le soutien de sainte Anne. Nous pouvons prier pour obtenir sa béatification, en demandant un miracle par son intercession. Confions-lui nos intentions.

Père, nous te louons pour ton serviteur, Yvon Nicolazic, et nous te demandons par l’intercession de la Vierge Marie et de sainte Anne, qu’il puisse être un jour déclaré bienheureux et que nous ayons le privilège de pouvoir l’invoquer. Nous te le demandons à toi qui vis et règnes dans les siècles des siècles.

Comments are closed.