Ecole : ce qui va changer à la rentrée

Certaines mesures, annoncées cette année par le gouvernement, entreront en vigueur dès septembre 2018. Dictées quotidiennes, quatre opérations dès le CP, téléphones portables interdits, chant chorale… Le point sur les nouveautés.

Dès son arrivée au gouvernement, le ministre de l’Éducation, Jean-Michel Blanquer, avait déjà lancé un certain nombre de mesures concernant l’école et le collège : méthode d’apprentissage de la lecture, possibilité de retour à la semaine de quatre jours, allègement des classes de CP dans le réseau d’éducation prioritaire (REP+), évaluations nationales, enseignement de la littérature de manière chronologique… La rentrée 2018 verra elle aussi naître de nombreux changements.

Des programmes de primaire clarifiés et musclés en français, mathématiques et éducation civique

Les recommandations du conseil supérieur des programmes (CSP), demandées en janvier par Jean-Michel Blanquer ont été dévoilées fin juin dans le Journal du Dimanche, puis présentées le 12 juillet lors du Conseil supérieur de l’éducation, pour une entrée en vigueur dès le mois de septembre. En français, le CSP préconise la méthode syllabique pour l’apprentissage de la lecture, une dictée par jour en CP, ainsi que la lecture d’au moins 5 à 10 œuvres par an en classe. En grammaire, on note le retour des compléments d’objet direct et indirect (COD et COI), et des compléments circonstanciels, qui avaient été remplacés par le très décrié prédicat. « Nous nous adressons à des élèves, pas à des linguistes ni à des professeurs d’universités », a déclaré au quotidien Souâd Ayada, présidente du CSP. L’instance prône également l’enseignement de la conjugaison des verbes à tous les temps et toutes les personnes, ce qui n’était pas toujours le cas, notamment au passé simples.

En mathématiques, les quatre opérations devront être abordées dès le CP, même s’il s’agit, dans un premier temps, d’en comprendre uniquement le sens général. Il est également recommandé d’introduire la résolution de problèmes mathématiques plus tôt dans l’enseignement.

Enfin, trois objectifs prioritaires sont donnés à l’éducation civique et morale : respecter autrui, acquérir et partager les valeurs de la République, construire la culture civique. Il est notamment souhaité que les élèves de CE2 sachent réciter le premier couplet de La Marseillaise et que les élèves de CM2 connaissent le rôle et le fonctionnement de l’Assemblée nationale et du Sénat.

Interdiction des téléphones portables

Le 30 juillet, les parlementaires ont définitivement voté l’interdiction des téléphones portables dans les écoles et collèges, voire dans certains lycées, et ce, dès la rentrée. Cette interdiction sera néanmoins adaptée selon les établissements scolaires, qui pourront préciser dans leur règlement intérieur les lieux et conditions autorisés. Par exemple, dans le cadre d’un usage pédagogique, le professeur pourra exceptionnellement autoriser les tablettes ou les smartphones dans sa classe. Cette mesure, qui faisait partie des objectifs annoncés par Emmanuel Macron dans son programme sur l’éducation, vise à améliorer la concentration des élèves en classe, à limiter l’addiction aux écrans et le cyberharcèlement à l’école.

Le chant choral entre dans le programme du collège

Dès septembre 2018, le chant choral fera partie des enseignements facultatifs au sein des collèges français au même titre que les langues anciennes. L’objectif de cette mesure : encourager les pratiques artistiques, générer de la cohésion et du lien et aider les élèves à prendre confiance en eux.

Un nouveau baccalauréat à horizon 2021

Jean-Michel Blanquer souhaite faire évoluer le baccalauréat de manière à mieux préparer les élèves à leur orientation et favoriser leur réussite dans l’enseignement supérieur. Il contiendra six épreuves sous forme d’examen final : l’écrit et l’oral de français en fin de première, puis en fin de terminale, deux épreuves écrites dédiées aux matières de spécialités, l’écrit de philosophie, et un grand oral portant sur un projet réalisé par le candidat. Un contrôle continu sera effectif tout au long de l’année.

Le décret sur la réforme du bac a été publié au Journal Officiel le 17 juillet et entre en vigueur dès la rentrée 2018. Même si ce nouveau bac ne sera appliqué qu’en 2021, les élèves de seconde, premiers concernés, passeront dès septembre 2018 un test de positionnement pour évaluer leur niveau en français et mathématiques.

Source : aleteia

Cher lecteur

Infocatho est dans une situation économique préoccupante. Peut-être ai-je pris du retard pour vous le dire : j’ai besoin de votre participation, même minime pour pouvoir poursuivre.

Votre don de 5, 10, 15, 25, 50 € ou plus est nécessaire pour que je puisse poursuivre cette oeuvre au service de l'Eglise après Pâques.

Merci pour votre don

Faire un don

Daniel Hamiche, porte-parole d'Infocatho

Website:

Comments are closed.