Edito #120 : Les agressions envers les chrétiens, une désormais banalité de faits divers

Nous avons alerté à plusieurs reprises nos lecteurs sur ce phénomène désormais banal d’agressions en tous genres contre les chrétiens et les catholiques en particuliers. Profanations quotidiennes, vexations, insultes, parodies, moqueries, il est d’autant plus facile de taper sur les catholiques qu’ils sont en ce moment effondrés par la crise que traverse l’Eglise et que le gouvernement (celui-ci comme les précédents) laisse faire en silence.

Pourtant, les agressions contre les lieux chrétiens sont les plus nombreuses, et de loin, de toutes les agressions antireligieuses. Mais de façon larvée la vie du catholique est compliquée. Qui a trop affiché sa foi peine à trouver du travail dans bien des secteurs comme les médias, les Institutions culturelles, l’enseignement et autres fonctions publiques. Ce n’est pas un mythe de persécutions, c’est une réalité crucifiante pour qui s’engage de trop au goût du monde et même bien souvent de l’Eglise elle-même qui ne soutient guère les « militants » qui font autre chose qu’appeler à la prière.

La lassitude est grande et la colère monte de façon désordonnée et parfois bien peu catholique dans les milieux cathos. En soutenant la pétition SPERO, cette lettre au ministre des cultes pour une prise en compte officielle de cette situation, Infocatho a aussi voulu donner un lieu d’expression à ce ras-le-bol des chrétiens. Ayant dépassé les 10 000 signataires, une demande de rendez-vous auprès du ministre a été envoyée par le président de SPERO. Continuez à soutenir cette démarche en signant et faisant signer cette lettre, mais aussi en remontant vos expériences, vos commentaires.

Merci à tous

https://www.spero-asso.fr/stop-profanations-eglises/

Pierre Selas

Retrouver notre lettre d’actualité complète à partir de ce lien :
Edito #120 : Les agressions envers les chrétiens, une désormais banalité de faits divers

Voir les archives de nos synthèses hebdomadaire :

Cher lecteur

Infocatho est dans une situation économique préoccupante. Peut-être ai-je pris du retard pour vous le dire : j’ai besoin de votre participation, même minime pour pouvoir poursuivre.

Votre don de 5, 10, 15, 25, 50 € ou plus est nécessaire pour que je puisse poursuivre cette oeuvre au service de l'Eglise après Pâques.

Merci pour votre don

Faire un don

Daniel Hamiche, porte-parole d'Infocatho

Comments are closed.