Edito #91 – “Affaire McCarrick” : le dossier pour tout comprendre

L’affaire McCarrick a commencé par les accusations portées à l’encontre de Mgr McCarrick, cardinal et archevêque émérite de Washington, selon lesquelles il aurait commis des abus sexuels sur un adolescent dans les années 1970. Le Pape François l’a suspendu en conséquence, le mercredi 20 juin 2018, de tout ministère public.

Cette sanction a été prise dans le contexte des abus sexuels qui ont été commis partout dans le monde – aux USA, au Chili, en Honduras, en Australie…

Le 25 août 2018, Mgr Viganò, ancien nonce apostolique aux USA a fait parvenir à LifeSiteNews une lettre témoignage dans laquelle il met en cause le pape François dans la gestion du cas McCarrick. – LIRE LA LETTRE

Jean-Marie Guénois dans le Figaro identifie quatre thèses développées par Mgr Vigano dans cette lettre :

  • le pape François a choisi, dès son élection en 2013, comme son conseiller personnel pour les USA, le cardinal McCarrick – qui avait joué un rôle décisif dans son élection – alors qu’il savait la pratique homosexuelle de ce prélat ;
  • Benoît XVI, en 2009, informé des moeurs du cardinal McCarrick l’avait sanctionné ; le cardinal ayant refusé d’obtempérer et d’exécuter la sanction ; le pape François, le scandale arrivant, a décidé de faire appliquer la sanction le 28 juillet 2018 en retirant le titre de cardinal et lui imposant une vie de pénitence ;
  • un réseau homosexuel existe dans le clergé catholique ;
  • la politique de nomination des évêques aux USA est dictée par Mgr McCarrick selon un critère simple ; pas de gens de droit.

Certains commentateurs soutiennent alors que cette accusation est mensongère et qu’elle est ourdie par un “complot de l’ultradroite conservatrice américaine”.

C’est le cas notamment de Patrice de Plunkett. Il persiste dans une nouvelle note datée du 28 août 2018 : “Carlo Vigano, nouvel outil de la cabale anti-François”.

Plus mesurés, d’autres, comme le père Michel-Marie Zanotti-Sorkine, estiment que cette accusation vise à déstabiliser le pape François. Toutefois, ils ne s’interrogent pas sur la véracité des éléments avancés par Mgr Vigano.

C’est aussi le cas de Nicolas Sénèze, le “vaticaniste” de La Croix qui fait paraître une dépêche AFP. La presse reprend sous le titre de la “cabale ultra-conservatrice”. La blogosphère catholique française lui a répondu. LIRE LA REPONSE A N. SENEZE

Certains tentent donc de discréditer Mgr Vigano par le biais du complot ou disent, comme Mgr Cupich, qu’il s’agit d’un non-événement – le Pape serait plus intéressé par le réchauffement climatique.

D’autres confirment la réalité des faits avancés par Mgr Vigano, c’est le cas de Mgr Strickland, évêque de Tyler aux USA. Ou encore de Mgr Olmsted, évêque de Phoenix , de Mgr Cordileone, évêque de San Francisco, Mgr Morlino du Wisconsin    Les évêques américains ont demandé une audience au Pape.

D’autres évêques dans le monde ne mettent pas en doute les révélations de Mgr Vigano, c’est notamment le cas de Mgr Schneider, évêque auxiliaire d’Astana au Kazakhstan.

Mgr Vigano répond aux accusations proférées contre sa personne. – LIRE LE COMMUNIQUE

La presse américaine indique que Mgr Vigano craint pour sa vie et qu’il est caché dans un endroit secret.

Mgr Jean-François Lantheaume, ancien premier conseiller de la nonciature apostolique aux USA, confirme les faits avancés par Mgr Vigano. – LIRE L’ARTICLE DE CNA 

Le National Catholic Register confirme que le pape Benoit XVI avait sanctionné le cardinal McCarrick.

screenshot du 27 aout 2018 – 15h

 

Le Pape François, questionné sur cette lettre, en rentrant d’Irlande n’a pas franchement répondu aux interrogations et a renvoyé les journalistes à leur travail. – Lire son intervention

Il n’en reste pas moins que personne, au Vatican, ne dit que Mgr Vigano a menti quant aux faits qu’il avance et aux rapports qu’il affirme avoir envoyés au Saint-Siège.

Christophe Geffroy dans la Nef apporte une voix équilibrée aux débats :

 Et face à de telles révélations qui secouent profondément et écœurent le peuple de Dieu, le silence ne peut être une réponse. Car de deux choses l’une. Ou Mgr Vigano n’est qu’un affabulateur qui ment effrontément et alors le minimum à attendre de l’Autorité, c’est qu’il soit dénoncé, qu’une enquête canonique rétablisse la vérité et sanctionne de façon exemplaire le menteur. Ou Mgr Vigano dit la vérité et nous avons là une affaire explosive qui ne pourra être traitée par la politique de l’autruche, pas plus qu’en essayant de le discréditer au prétexte qu’il serait « proche des milieux intégristes ». Toute théorie du complot n’a ici plus cours. Toutes les personnes incriminées et gravement fautives d’une façon ou d’une autre peuvent théoriquement être facilement démises de leurs fonctions, mais le pape ?

Lui seul a les grâces d’état pour juger ce qu’il a à faire et ce n’est pas aux chrétiens de pétitionner pour exiger ceci ou cela, y compris sa démission. Il y a une chose, en revanche, que nous sommes en droit d’exiger : c’est la VÉRITÉ et que justice soit faite, ne serait-ce que par respect de toutes les victimes innocentes de tant d’horreurs commises par des hommes consacrés.

Infovaticana.fr laisse entendre que McCarrick aurait été protégé grâce à son rôle de leveur de fonds pour la Papal Foundation. – LIRE L’ARTICLE

Yves Daoudal montre, par ailleurs, que l’entourage du Pape est rempli d’homosexuels.

Sandro Magister, vaticaniste à l’Espresso, écrit que François est un récidiviste et qu’il n’a pas uniquement couvert McCarrick. LIRE L’ARTICLE DE SANDRO MAGISTER

Il cite notamment le cas de Mgr Ricca que le pape François a promu le 15 juin 2013, à l’aube de son pontificat, prélat à l’IOR, c’est-à-dire référent du Pape à la « banque » du Vatican, dont les frasques homosexuelles sont connues de tous.

Il est établi que le pape François est proche du cardinal McCarrick. Ce dernier a à voir avec le groupe de Saint-Gall ayant favorisé l’élection de Mgr Bergoglio à la papauté.

Retrouver notre lettre d’actualité complète à partir de ce lien :
Edito #91 – “Affaire McCarrick” : le dossier pour tout comprendre

Voir les archives de nos synthèses hebdomadaire :

Cher lecteur
Infocatho est dans une situation économique préoccupante. Peut-être ai-je pris du retard pour vous le dire : j’ai besoin de votre participation, même minime pour pouvoir poursuivre.
Il faudrait que je trouve 10 000 € d’ici la fin de l’année. Il suffirait que 200 personnes donnent 50 € pour financer Infocatho.
Pourriez-vous être une de ces personnes aujourd’hui ?
L’équipe de Infocatho

Faire un don

Website:

Comments are closed.