Égypte – Des djihadistes déférés devant un tribunal militaire

Une information d’intérêt. On peut s’attendre à des sentences sévères. Mais ces djihadistes ne sont que l’écume d’une culture et d’une éducation antichrétiennes répandues dans les masses musulmanes égyptiennes. C’est cette culture et cette éducation qu’il faut anéantir.

Le procureur général égyptien a accusé 48 (supposés) miliciens ou sympathisants de l’État Islamique d’être liés aux trois attaques qui ont frappé des églises coptes ces derniers mois, et qui ont causé la mort de dizaines de personnes. Les accusés doivent comparaître devant les magistrats d’un tribunal militaire. À ce jour, 31 de ces accusés sont en détention préventive. Les autres sont toujours en fuite. Au total et depuis décembre dernier, au moins 75 personnes appartenant à des minorités religieuses […] ont été tuées par des fondamentalistes islamistes. En font partie les victimes des explosions contre des églises en mars [dimanche des Rameaux] […] Dans les heures qui on suivi ces attentats, Daesh [acronyme arabe pour l’État Islamique] en a revendiqué la responsabilité et a menacé d’autres violences la minorité [chrétienne] du pays […] Dans une déclaration publiée hier [21 mai], le procureur général Nabil Sadek a affirmé que certains des suspects étaient les chefs de cellules locales de l’État Islamique. Ils ont récemment créé des cellules au Caire et dans la province méridionale de Qena avec l’intention principale de frapper les églises coptes.

Source Christianophobie Hebdo.

 

Abonnez-vous et recevez les 4 premiers numéros gratuitement

 

 

Comments are closed.