Egypte – Des martyrs explicites qui refusent de renier

Les coptes égyptiens massacrés vendredi par les djihadistes du groupe terroriste Etat islamique (Daech) ont été exécutés d’une balle dans la tête après avoir refusé de « renier leur foi », révèlent les rescapés de l’attaque.

« Ils leur ont demandé de renier leur foi chrétienne, un à un, mais tous ont refusé. La plupart ont reçu une balle à l’arrière du crâne, dans la bouche ou à la gorge « , a confié le père Rashed.

Au total, 29 personnes, dont de nombreux enfants, ont été tuées dans cette attaque.

La minorité chrétienne égyptienne a été victime de nombreux attentats ces derniers mois, notamment dans des églises et en particulier dans la cathédrale Saint-Marc d’Alexandrie, le mois dernier, une attaque suicide qui a fait une quarantaine de morts et a été revendiquée par Daech.

Près de 10 % des 92 millions d’Egyptiens appartiendraient à la communauté copte dans un pays où les musulmans sunnites représentent une immense majorité.

 

 Source

Ils nous ont demandé de renoncer à Dieu on a dit non ! Alors le massacre a commencé.

Mariam n’a plus la force de se tenir debout. On la soutient pour qu’elle puisse marcher. Aller à l’église, prier, se recueillir avec les siens, tous ces moments autrefois si habituels sont maintenant empreints de souffrance. « Ils m’ont pris mon frère. Ils lui ont tiré une balle sous le menton puis une autre dans le cœur », dit-elle dans un dernier filet de voix. On l’entend à peine, ses yeux tournés vers le ciel, les mains tendues vers le souvenir de son frère quand il lui souriait encore quelques minutes avant de monter dans le bus.

Lire la suite du témoignage

Extrait vidéo Des milliers de personnes assistent aux funérailles des chrétiens coptes assassinés

Façade de la mairie de Tel Aviv éclairé aux couleurs du drapeau égyptien en hommage aux victimes de l’attentat. Et Paris ?

Comments are closed.