Egypte inauguration d’une église cofinancée par les musulmans et les chrétiens du village

 Il aura fallu un peu plus d’un an pour construire la deuxième église du village d’Ismaïlia, en province de Minya. La construction relativement rapide est due notamment à la contribution financière offerte dans le cadre du projet par la communauté islamique locale.

L’inauguration de la nouvelle église, dédiée à Saint Georges et à Notre-Dame, a eu lieu la semaine passée et avec la participation de nombreux habitants du village, chrétiens et musulmans. Dans son intervention, le maire, M. Ibrahim, a présenté la construction de l’église comme un signe visible et concret destiné à affermir la concorde nationale, réalisé grâce à la contribution de la population locale et sans avoir recours à ces capitaux étrangers qui financent souvent la construction d’édifices religieux à l’étranger pour étendre leur réseau d’influence, politique ou sectaire.

Dans la zone d’Ismaïlia, habitent 20.000 égyptiens dont un tiers de chrétiens coptes et deux tiers de musulmans sunnites. La décision de construire une deuxième église a été prise voici un peu plus d’un an pour éviter aux habitants chrétiens de devoir s’éloigner trop de leurs domiciles pour participer aux liturgies, s’exposant au risque d’agressions et d’enlèvements.

Le Comité de réconciliation d’Ismaïlia, chargé de prévenir ou de résoudre les conflits sectaires, avait approuvé, en mars 2016, la construction d’une nouvelle église copte, établissant également la zone à destiner à la construction du lieu de culte. Dans le cadre de l’assemblée de l’organisme les membres du Comité, en grande partie musulmans, avaient voté la proposition et la localisation choisie en vue de la construction par 49 voix contre 4. L’accord, presque unanime, avait été accueilli avec soulagement par les communautés chrétiennes locales, dans une zone marquée par le passé par différents épisodes d’intolérance sectaire.

Source Agence Fides

 

Comments are closed.