Egypte : mort suspecte de l’abbé du monastère Saint-Macaire

Le choc en Egypte : dimanche, le corps sans vie d’Anba Epiphanius a été retrouvé dans son monastère de Saint-Macaire de Scété, situé à environ 90 kilomètres au nord-ouest du Caire. On ignore encore tout des circonstances de sa mort ; une enquête a été ouverte.

Le corps de l’évêque copte-orthodoxe a été retrouvé allongé dans une « mare de sang », frappé à la tête, vraisemblablement avec un objet tranchant. Il aurait été tué alors qu’il se rendait de sa cellule à la chapelle, afin de prier les matines avec sa communauté, avant la messe dominicale. On ignore si son agresseur était étranger au monastère, ou s’il venait de l’intérieur. La police a ouvert une enquête et une autopsie devait être pratiquée ce lundi afin de déterminer les causes réelles de sa mort.

Agé de 64 ans, originaire de Tanta, diplômé en médecine, Anba Epiphanius est entré au monastère de Saint Macaire, situé dans la région désertique de Wadi Natrun, en 1984, où il sera ordonné prêtre en 2002. Chercheur et érudit, il avait travaillé à la traduction du grec à l’arabe de divers livres des Saintes Ecritures ; le 3 février 2013, la centaine de moines vivant à Saint-Macaire l’avaient élu supérieur du monastère. Anba Epiphanius avait également noué des relations privilégiées avec des fidèles et des communautés monastiques catholiques. Dans un communiqué, l’Eglise copte rend hommage à « un moine dont la vie était marquée par la douceur et l’humilité ». Le pape copte-orthodoxe, Tawadros II, a envoyé une délégation sur les lieux du drame afin de recueillir plus d’informations.

Le monastère Saint-Macaire de Scété, fondé au VIe siècle, fut un important centre centre spirituel, avant de tomber en ruines. Dans les années 1970, sous l’impulsion du moine Matta el Meskin, figure éminente et centrale du monachisme copte du XXe siècle, le monastère fut rénové et sa communauté renouvelée.

Source : Vatican News

Cher lecteur
Infocatho est dans une situation économique préoccupante. Peut-être ai-je pris du retard pour vous le dire : j’ai besoin de votre participation, même minime pour pouvoir poursuivre.
Il faudrait que je trouve 10 000 € d’ici la fin de l’année. Il suffirait que 200 personnes donnent 50 € pour financer Infocatho.
Pourriez-vous être une de ces personnes aujourd’hui ?
L’équipe de Infocatho

Faire un don

Website:

Comments are closed.