Egypte – Remise en liberté du détenu accusé du massacre du Nouvel An dans l’église copte

Ahmad Lutfi Ibrahim, accusé d’avoir planifié et exécuté l’attentat du Nouvel An 2011 contre l’église copte des Saints Marc et Pierre d’Alexandrie, attentat qui fit 23 victimes et près de cent blessés parmi les fidèles recueillis dans le lieu de culte pour participer au rite liturgique de minuit, a été remis en liberté. Selon les versions officielles reprises par les moyens de communication égyptiens, il est sorti de prison suite à la fin des délais légaux de détention préventive, avant que ne soit prononcée une décision de justice. L’inculpé est désormais en régime de liberté surveillée. Il doit répondre aux accusations d’attentat terroriste et d’instigation à la violence.
A près de six années de distance, la dynamique du massacre de la Saint Sylvestre à Alexandrie continue à présenter de vastes zones d’ombre. Déjà au cours des premières heures après l’attentat, les versions officielles fournies à propos des modalités d’exécution de l’attentat divergeaient entre celles qui parlaient d’attentat suicide et celles qui faisaient état de l’usage d’une voiture piégée. Les enquêtes menées par le Ministère de l’Intérieur égyptien suivirent immédiatement la piste islamiste, accusant de l’attentat un groupe extrémiste basé dans la bande de Gaza, qui nia toute implication. Après le début des printemps arabes et la démission du Président Hosni Moubarak, des reconstitutions différentes indiquèrent les institutions mêmes du Ministère de l’Intérieur comme mandant du massacre, dans le cadre d’une stratégie de la tension visant à augmenter l’alarme sociale pour consolider le pouvoir déclinant de ce même Hosni Moubarak.

 

Source Agence Fides

Comments are closed.