Elargir l’accès aux soins palliatifs selon le Conseil de l’Europe

La Commission des questions sociales, de la santé et de développement durable du Conseil de l’Europe a adopté le 18 septembre une résolution sur l’offre des soins palliatifs en Europe. Le texte réitère une demande faite en 2009 aux Etats membres d’élargir l’accès aux soins palliatifs.

La Commission reconnaît que les soins palliatifs sont fondamentaux pour la dignité humaine et constituent une composante du droit humain à la santé. Elle appelle par conséquent les Etats membres à reconnaître les soins palliatifs en tant que droit humain, et à leur allouer les ressources nécessaires.

La Commission se dit préoccupée par un « accès insuffisant à un soulagement adéquat de la douleur  » pour des centaines de milliers d’Européens. Elle appelle les Etats à intégrer les soins palliatifs à tous les services et contextes du système de santé, et à dispenser aux professionnels de santé une formation adéquate sur les soins palliatifs (cycle de formation initial sur les soins palliatifs dans les études de médecine et de soins infirmiers, et formation professionnelle continue dans ce domaine). Les soins palliatifs devraient aussi être reconnus en tant que spécialité médicale.

Le rapporteur de la Commission Rónán Mullen (Irlande, PPE/DC) explique que la reconnaissance académique des soins palliatifs permettrait de lever un obstacle majeur à leur développement, à savoir « la tendance de la médecine à privilégier la guérison des patients et le prolongement de la vie aux dépens des soins et d’une attention à la qualité de vie à l’approche de la mort  ».

Source : IEB

Cher lecteur

Infocatho est dans une situation économique préoccupante. Peut-être ai-je pris du retard pour vous le dire : j’ai besoin de votre participation, même minime pour pouvoir poursuivre.

Votre don de 5, 10, 15, 25, 50 € ou plus est nécessaire pour que je puisse poursuivre cette oeuvre au service de l'Eglise après Pâques.

Merci pour votre don

Faire un don

Daniel Hamiche, porte-parole d'Infocatho

Website:

Comments are closed.