En juin, unis pour prier le Sacré Coeur

Le mois de juin est le mois dédié au Sacré Cœur de Jésus dans la tradition catholique romaine. À la fin du XVII siècle, par l’intermédiaire de sa servante Sainte Marguerite-Marie Alacoque, Notre Seigneur promet d’abondantes grâces à tous ceux qui honoreraient son divin Cœur. C’est ce que propose la communauté de prière en ligne, Hozana.org, en organisant une neuvaine dédiée au Sacré Cœur de Jésus la dernière semaine de juin.

Pourquoi une neuvaine spécialement à cette époque de l’année ?
Certainement d’abord parce qu’elle précède la solennité du Sacré Cœur qui se fêtera cette année le vendredi 28 juin. La Fête du Sacré Cœur est étendue à toute l’Église Catholique en 1856 par le Pape Pie IX, et le 29 juin 1929 c’est au tour de Pie XI d’établir la solennité au troisième dimanche après la Pentecôte. Cette fête récemment instituée est le fruit des demandes et des prières de grandes figures spirituelles comme Sainte Marguerite-Marie Alacoque ou Bienheureuse Marie du Divin Cœur. Cette dernière avait poussé le Pape Léon XIII à consacrer chaque être humain au Sacré Cœur dans son Encyclique Annum Sacrum (1899).

Cette dévotion répond tout particulièrement au besoin de réparer les outrages infligés au Cœur Miséricordieux de Notre Seigneur. Il s’agit de consoler son doux Cœur face aux indifférences, oublis et offenses, surtout en ces temps troublés ou la France semble avoir parfaitement oublié sa consécration au Cœur Sacré du 29 juin 1873. C’est aussi l’occasion de remettre nos vies et nos familles sous sa protection, afin qu’il puisse nous accorder les grâces débordantes de son Cœur Miséricordieux. C’est d’ailleurs le sens des représentations du Cœur de notre Sauveur, brûlant d’amour, percé d’une lance pour racheter nos péchés et couronné d’épines dans sa majestueuse royauté sur tous les cœurs du monde.

 

Enfin cette neuvaine s’inscrit dans la ferme espérance des promesses que Jésus nous a faites par l’intermédiaire de Sainte Marguerite Marie. Les voici, rassemblées sur la base des cent trente-cinq lettres écrites par la sainte religieuse, pour transmettre le message du Sacré Cœur reçu surnaturellement par la grâce de nombreuses apparitions. À quiconque aurait une véritable dévotion fidèle à Son Sacré Cœur, Jésus promet :

1- Je leur donnerai toutes les grâces nécessaires à leur état.
2- Je mettrai la paix dans leur famille.
3- Je les consolerai dans toutes leurs peines.
4- Je serai leur refuge assuré pendant la vie et surtout à la mort.
5- Je répandrai d’abondantes bénédictions sur toutes leurs entreprises.
6- Les pécheurs trouveront dans mon Cœur la source et l’océan infini de la miséricorde.
7- Les âmes tièdes deviendront ferventes.
8- Les âmes ferventes s’élèveront à une grande perfection.
9- Je bénirai moi-même les maisons où l’image de mon Sacré-Cœur sera exposée et honorée.
10- Je donnerai aux prêtres le talent de toucher les cœurs les plus endurcis.
11- Les personnes qui propageront cette dévotion auront leur nom écrit dans mon Cœur, où il ne sera jamais effacé.
12- Je te promets, dans l’excès de la miséricorde de mon Cœur, que son amour tout-puissant accordera à tous ceux qui communieront les premiers vendredis du mois, neuf fois de suite, la grâce de la pénitence finale, qu’ils ne mourront point dans ma disgrâce, ni sans recevoir leurs Sacrements, et que mon divin Cœur se rendra leur asile assuré à cette dernière heure.

Alors, du 20 au 28 juin, unissons-nous à cette prière extrêmement efficace et douce au regard de Dieu. Il est possible d’aller s’inscrire sur le site pour recevoir le texte de la neuvaine et être averti du nombre de priants.

 

Source Homme Nouveau

Infocatho ne vit QUE DE VOS DONS !

Nous avons besoin chaque mois de trouver x personnes qui fassent un don de 50 €

Pourriez vous, en cette période de carême, être une de ces personnes ?

Votre don de 50 € sera exclusivement utilisé à la rédaction et à la diffusion d’articles positifs sur l’Eglise catholique.

Les clercs et les laïcs ont besoin de partager le bien qui se fait, car le bruit ne fait pas de bien et le bien ne fait pas de bruit.

Faire un don

Daniel Hamiche, porte-parole d'Infocatho

Comments are closed.