En Suisse un octogénaire se suicide ne pouvant avoir accès à l’aide à mourir

L’octogénaire qui avait requis l’aide d’Exit pour se suicider « a finalement mis fin seul à ses jours ». Ses frères avaient saisi la justice pour bloquer l’action d’Exit, estimant que leur frère étant en « parfaite santé », il n’était « pas acceptable qu’Exit prenne des pouvoirs si considérables » (cf. Genève : deux frères attaquent Exit en justice). Le Tribunal civil de Genève devait rendre sa décision fin janvier (cf. En Suisse, des frères attaquent Exit en justice : verdict fin janvier).

L’association Exit regrette que « la lenteur de la justice, qui a tenté la dissuasion par une procédure ralentie à dessein, l’a poussé à mettre fin à ses jours dans la solitude ». Mais l’avocat des deux frères rappelle qu’ils ont porté plainte « contre Exit pour omission de prêter secours (…). L’association ne propose pas de traitement alternatif à la mort. Elle aurait pu proposer par exemple à l’octogénaire une aide psychologique ou une hospitalisation ». En outre, la procédure « portait uniquement sur l’assouplissement des critères d’assistance au suicide qui avait été décidé par Exit en 2014 », qui propose désormais le suicide assisté « aux personnes atteintes de polypathologies invalidantes liées à l’âge », qui ne sont pas en fin de vie.

Note Gènéthique : Hausse du nombre de suicides assistés en Suisse : “Le véritable danger serait d’installer une culture allant dans ce sens”

Source

Infocatho ne vit QUE DE VOS DONS !

Nous avons besoin chaque mois de trouver x personnes qui fassent un don de 50 €

Pourriez vous, en cette période de carême, être une de ces personnes ?

Votre don de 50 € sera exclusivement utilisé à la rédaction et à la diffusion d’articles positifs sur l’Eglise catholique.

Les clercs et les laïcs ont besoin de partager le bien qui se fait, car le bruit ne fait pas de bien et le bien ne fait pas de bruit.

Faire un don

Daniel Hamiche, porte-parole d'Infocatho

Comments are closed.