Encore aucune nouvelle de la religieuse enlevée 100 jours après l’événement

 « La vie continue timidement dans le Diocèse de Sikasso. D’un côté, la communauté des Sœurs franciscaines de Marie Immaculée de Karangasso, qui a dû bloquer ses engagements, de l’autre la recherche de Sœur Gloria Cecilia Narváez Argoti, qui demeure pour l’heure sans résultat.
Le Diocèse de Sikasso vit depuis lors dans le désarroi. Toutefois, Mgr Jean Baptiste Tiama, évêque du lieu, nous demande de conserver l’espérance. Nous continuons à prier et nous faisons confiance au Maître de notre vie. Nous ne devons pas nous lasser de prier. Nous devons chercher à découvrir ce que Dieu veut nous dire au travers de cette aventure… ».

C’est ce qu’affirme le communiqué de la Conférence épiscopale du Mali, concernant les nouvelles relatives à l’enlèvement de Sœur Gloria Cecilia Narváez Argoti.

« C’est dans ce sens que nous avons organisé la célébration, dans tous les Diocèses du Mali, d’une Messe à 100 jours de l’enlèvement, pour faire mémoire de Sœur Gloria Cecilia Narváez Argoti et de toutes les personnes enlevées par des groupes armés » conclut le communiqué.
On rappellera que, le 8 février dernier, une religieuse colombienne, Sœur Gloria Cecilia Narváez Argoti, a été enlevée par des hommes armés dans le sud du Mali, et plus précisément dans une église de Sikasso.

 

Source agence Fides

Comments are closed.