Enseignement privé de plus en plus attractif face aux réformes

L’enseignement privé est de plus en plus attractif déplore le journal Le Monde qui refuse d’y voir l’effet des réformes du gouvernement.

Ce n’est pas une explosion, mais une progression significative : ils sont 6 400 élèves de plus à s’asseoir sur les bancs des collèges privés (+ 0,9  %), et 9 900 de moins sur ceux du public (– 0,4  %), ont calculé les statisticiens du ministère. Le secrétariat général de l’enseignement catholique (SGEC) avance des estimations arrondies à partir d’une comptabilité un peu différente : + 5 500 jeunes dans les collèges privés catholiques, + 4 500 dans les lycées catholiques d’enseignement général.

Cette ” évolution contrastée “ avait déjà été observée au collège. Elle ne modifie pas fondamentalement les équilibres ” historiques ” – quelque 80  % de collégiens dans le public, 20  % dans le privé. Reste que la tendance est nette, en particulier en classe de 6e et dans des académies où les deux secteurs se font concurrence – Rennes, Nantes, Lyon, Versailles…

Dans le premier degré, la hausse, après plusieurs années de chute des effectifs (2008-2014), surprend plus la communauté éducative. A ce niveau, le chiffrage du ministère et celui du SGEC diffèrent davantage : le premier avance 13 700 écoliers de plus dans le privé (+ 1,5  %), le second un peu moins de 6 500. L’écart recoupe-t-il les enfants scolarisés dans le ” hors contrat “, les écoles régionales, les établissements juifs, musulmans, etc. ? A voir.

” La hausse est répartie sur toutes les académies ; ça représente la plupart du temps quelques centaines d’élèves à absorber dans chacune, explique Yann Diraison, adjoint au secrétaire général de l’enseignement catholique.  Il y a eu, bien sûr, des ouvertures de classe… et une optimisation de la scolarisation. ” Façon de dire que des classes à 25-26 élèves ont pu passer à 28-30. Rue de Grenelle, on se refuse à parler de ” tendance “.

Les chiffres

13,6 % C’est la part des élèves du premier degré qui sont scolarisés dans le privé en 2016-2017, sur un total de 6,8 millions d’écoliers.

21,9 % C’est la part de collégiens scolarisés dans le privé en 2016-2017, sur un total de 3,3 millions de collégiens.(source : SGEC)

 

 Lu sur le monde

 

Comments are closed.