Entretien avec Benoît Sevilla – Marche pour la vie : faire comprendre la gravité de l’avortement

Benoît Sévilla, porte parole de la Marche pour la vie, est interrogé par L’Homme Nouveau à quelques jours de l’événement qui cette année à vu s’adjoindre de nombreuses associations ayant appelé à soutenir le mouvement.

 

Cette année, nous avons voulu lancer une nouvelle dynamique en associant aux acteurs historiques qui sont engagés depuis plus de vingt ans dans le combat pour la défense de la vie comme « Renaissance Catholique », « Choisir la vie » ou encore la « Fondation Jérôme Lejeune » de nouvelles organisations plus jeunes, nées dans le sillage de « La Manif pour tous » comme les « Éveilleurs d’Espérance » ou encore l’« Avant-Garde ». Un autre collectif comme les « Survivants » est venu apporter une pierre essentielle à l’édifice.

Pour Benoît Sévilla, malgré un contexte législatif difficile, il s’agit toujours et encore de faire prendre conscience de la gravité de l’acte d’avortement.

Si la Marche pour la Vie arrive à faire prendre conscience à l’opinion de la gravité de l’acte d’avortement, alors nous aurons réussi à remettre en cause une des racines les plus emblématiques du dérèglement bioéthique.

 

Le tabou politique persiste mais le retour du sujet sur le devant de la scène est un bon motif d’espoir car plusieurs personnalités politiques n’hésitent plus à revendiquer une autre vision sur l’avortement. C’est justement cette vision que veut promouvoir la Marche pour la Vie : les 220 000 avortements annuels ne sont pas une fatalité. Il faut faire prendre conscience au plus grand nombre que l’avortement concerne les mères, mais aussi les pères, puis l’entourage familial et amical, jusqu’au cercle professionnel proche.

 

Toutefois le thème de cette année est élargi, tout en restant dans l’orbite de préoccupation historique du mouvement. Avec “les dérèglements bioéthiques”, il s’agit de sensibiliser également à la PMA ou à la GPA.

Lire l’intégralité de l’article

Cher lecteur
Chaque jour, Infocatho vous fournit des nouvelles pertinentes de l'Église catholique au sens le plus fort du terme, à travers les actions concrètes de chacune des Eglises locales.
Infocatho a besoin de votre participation, même minime pour pouvoir poursuivre.
Il faudrait que d’ici le 31 décembre 200 personnes donnent 50 € pour financer Infocatho.
Pourriez-vous être une de ces personnes aujourd’hui ?
L’équipe de Infocatho

Faire un don

Xavier Ravier

Website:

Comments are closed.