Entretien – L’évêque catholique de Stockholm réagit après les attentats

Lundi 10 avril, la Suède rend un hommage national aux victimes de l’attentat de Stockholm. Vendredi 7 avril, un camion a foncé sur les piétons et s’est encastré dans la vitrine d’un grand magasin dans une rue très fréquentée en plein centre de la capitale suédoise. L’attaque a fait quatre morts, et quinze personnes étaient toujours hospitalisées lundi 10 avril. Dimanche, de 20000 à 50000 personnes se sont rassemblées pour dénoncer le terrorisme. Le Premier ministre Stefan Löfven a appelé à observer une minute de silence ce lundi à midi dans tout le pays, et décidé de renforcer les contrôles aux frontières.

Côté enquête, la police suspecte Rakhmat Akilov, un clandestin Ouzbek de 39 ans connu des services de renseignements. Cet ouvrier du bâtiment aurait des sympathies pour des organisations extrémistes. D’après la presse suédoise, le chauffeur présumé a avoué aux enquêteurs avoir reçu un “ordre” direct du groupe État islamique de frapper Stockholm.

Après Nice, Berlin et Londres le 22 mars, Stockholm a dû mal à croire qu’elle a été frappée à son tour par un attentat au camion bélier. C’est un choc pour Mgr Anders Arborelius, l’évêque catholique de Stockholm. Interrogé par Blandine Hugonnet, il appelle à confier ces souffrances au Seigneur, en ce début de Semaine Sainte.

 

 Ecouter l’entretien sur Radio Vatican

Comments are closed.