Entretien- Père Lombardi – La théologie de Benoit XVI est une théologie vécue

La théologie de Benoît XVI « n’est pas une théologie seulement conceptuelle, abstraite (…) mais elle est vécue », assure le père Federico Lombardi, président du Conseil d’administration de la Fondation vaticane Joseph Ratzinger-Benoît XVI. Dans un entretien à Radio Vatican le 22 novembre 2016, il donne quelques réflexions sur le prochain symposium de la fondation et sur la remise du Prix Ratzinger.

Il note que « l’intérêt pour la figure et pour la pensée du pape émérite est très grand » : « J’entends dire que, parmi les doctorants des facultés théologiques romaines, les deux auteurs qui rencontrent le plus d’intérêt sont actuellement Von Balthasar et Ratzinger (…). Il y a une appréciation de la grande valeur de la théologie de Ratzinger, une valeur non seulement momentanée mais à long terme dans l’Église ».

Pour le père Lombardi, la théologie de Benoît XVI a pour caractéristique d’être « profondément vécue aussi d’un point de vue spirituel, ce n’est pas une théologie seulement conceptuelle, abstraite, faite d’un peu de paroles, mais elle est vécue ». C’est « une théologie qui est vécue dans la foi et qui est reliée à l’expérience chrétienne, (…) une théologie profondément tissée de prière et de foi ».

Il rapporte que lors d’un entretien en septembre dernier avec le pape émérite, ce dernier a encouragé la Fondation – constituée avec les revenus des droits d’auteur de ses livres – à « favoriser le développement de la théologie de l’intérieur ». En effet, a souligné le père Lombardi, « la théologie grandit (…) si sa recherche répond à sa vocation de réflexion sur la foi dans l’Église de manière profonde, ecclésiale » et si elle a conscience de « la beauté de son service pour l’Église ».

Au fil de l’interview, le jésuite évoque notamment le VIe symposium international organisé par la Fondation les 24 et 25 novembre sur le thème « Eschatologie : analyse et perspectives ». « Une des activités principales de la Fondation, rappelle-t-il, est de promouvoir (…) des congrès de valeur scientifique, sur des thèmes intéressants du point de vue de la théologie de Joseph Ratzinger. Et l’eschatologie est précisément un de ces grands thèmes, parce que le professeur Joseph Ratzinger s’est occupé, de façon très approfondie, des thèmes de l’eschatologie ». Même en tant que pape : « l’encyclique Spe salvi nous parle avec beaucoup de profondeur des thèmes de l’espérance chrétienne et de la vie éternelle ».

Il note que « la question de l’eschatologie, qui veut dire justement les questions ultimes de notre vie et de notre histoire, la vie éternelle, la mort, le jugement, sont des thèmes qui ont souvent été laissés un peu de côté parce qu’ils ne sont pas faciles à aborder, mais qui nous touchent de manière vitale ».

Source

Cyril Brun

Docteur en histoire et enseignant à l'Université de Bretagne Occidentale , Cyril Brun est rédacteur en chef d'infocatho. Chef d'orchestre de formation, critique musical, historien et essayiste chrétien, il a publié plusieurs ouvrages dont "Pour une spiritualité sociale chrétienne" (Tempora, 2007) et "Le Printemps français : le grand réveil de notre civilisation" (Ed. A. de Saint-Prix, 2013). La Vérité vous rendra libre (Ed Edilivre, 2015) Il est contributeur et ancien directeur de la rédaction de Cyrano.net. Il est également membre du comité éthique pro persona sur la finance et consultant en anthropologie.

Website: http://www.cyril-brun.fr/

Comments are closed.