Pour le Cardinal Burke, l’enseignement de l’Église à propos des personnes divorcées et remariées n’a pas changé

Dans un nouvelle entretien publié dimanche, le cardinal Burke a réaffirmé que les personnes divorcées et remariées pouvaient recevoir la communion, mais à la condition qu’elles prennent la ferme résolution de vivre dans la chasteté et qu’elles s’en donnent les moyens.

Il a dit toute sa compassion pour les personnes qui souffrent de ces difficultés matrimoniales, mais leur donner une réponse qui serait en-deça de la vérité n’est pas digne d’elles.

Je pense que l’Église a toujours enseigné qu’une compassion particulière, une aide adaptée, un soin pastoral spécial devaient être offerts aux couples qui se retrouvent dans cette situation (…) mais ce soin pastoral ne peut inclure l’accès aux sacrements, rappelle-t-il. Et il ajoute : cela n’aurait aucun sens“.

Source

Comments are closed.