Espagne : le pape demande pardon à trois prêtres lavés de toute accusation de pédophilie ou d’abus

Le pape François a reçu au Vatican le père Roman M. V. C., de Grenade (Espagne), lavé de toute accusation d’abus ou de pédophilie, en avril dernier, rapporte “Vida Nueva” (José Beltrán).

Il était accompagné de ses deux confrères prêtres, Francisco J. M. et Manuel M., également accusés par un jeune de 24 ans auquel le pape avait téléphoné pour lui demander pardon. Le père Roman avait toujours protesté de son innocence.

Les trois prêtres innocentés ont célébré la messe avec le pape le 12 juillet 2018, à Sainte-Marthe, et le pape leur a demandé pardon : les poursuites avaient été déclenchées par une lettre adressée au pape par ce jeune. Le pape avait tenu à ce que toute la lumière soit faite ce qui avait entraîné une plainte déposée auprès des autorités espagnoles. En tout 12 personnes avaient été mises en cause.

Il ne s’agissait pas d’une visite “protocolaire” indique le journaliste, ni d’une “rencontre de courtoisie”, mais il y eut dès le départ « un dialogue sincère » pendant plus d’une heure et demi, et en « confiance ».

Et ceci après quatre ans de procédure et l’exclusion de tout engagement pastoral : ils ont été suspens a divinis jusqu’en novembre 2017. Le Vatican a alors levé les sanctions préventives. Ils ont vécu l’audience du pape comme une « réhabilitation ».

Ils doivent revenir voir le pape en octobre prochain pour célébrer la messe. Et cette fois avec leurs proches et cette dizaine de personnes qui les ont accompagnés et défendus.

Source : Zenit.org

Infocatho ne vit QUE DE VOS DONS !

Nous avons besoin chaque mois de trouver x personnes qui fassent un don de 50 €

Pourriez vous, en cette période de carême, être une de ces personnes ?

Votre don de 50 € sera exclusivement utilisé à la rédaction et à la diffusion d’articles positifs sur l’Eglise catholique.

Les clercs et les laïcs ont besoin de partager le bien qui se fait, car le bruit ne fait pas de bien et le bien ne fait pas de bruit.

Faire un don

Daniel Hamiche, porte-parole d'Infocatho

Website:

Comments are closed.