Etats-Unis – Des compagnies d’assurances privilégient l’aide à mourir plutôt que des traitements

Aux Etats-Unis, dans les états où le suicide assisté est légalisé, les compagnies d’assurance refusent de couvrir les traitements vitaux de certains patients et leur offrent plutôt “de l’aide pour mettre fin à leur vie”.

Brian Callister, professeur associé de médecine interne à l’Université du Nevada, a essayé de transférer deux patients de Californie et d’Oregon pour des traitements non réalisables dans son hôpital. Au téléphone, les représentants de deux compagnies d’assurance différentes ont refusé ces transferts. Le professeur affirme  : « Dans les deux cas, le directeur de l’assurance médicale m’a dit, ‘Brian, on ne va pas couvrir la procédure ou le transfert, mais pourquoi ne pas envisager le suicide assisté ?’ ».

D’après le Dr Callister, les patients n’étaient pas en fin de vie, mais « seraient arrivés en fin de vie sans les traitements ». Dans un cas, la rémission était assurée à 50 % et dans l’autre, à 70 % précise le médecin. « C’est beaucoup moins cher de prendre des médicaments, de vous tuer, que de pourvoir à un traitement vital. C’est aussi simple que cela », déplore  le médecin. « Même certains partisans de l’aide à mourir ont soutenu que la pression économique aiderait à normaliser la pratique » du suicide assisté.

 

Source Généthique.org

Comments are closed.