Les évêques de Corée et du japon lancent un appel à la paix

« La situation actuelle de l’Asie du nord-est est particulièrement préoccupante. Les pays de cette zone sont à la recherche de la stabilité et de la prospérité au travers de leur pouvoir militaire, formant des alliances contre d’autres grandes puissances du système politique. Ceci crée des menaces et des angoisses dans l’ensemble des nations et génère des tensions pour la sécurité de tous les pays. Nous, Evêques de Corée du Sud et du Japon, lançons un appel en exprimant notre espérance éplorée de paix pour l’Asie du nord-est ». C’est en ces termes que s’expriment les Evêques du Japon et de Corée du Sud dans la déclaration conjointe envoyée à l’Agence Fides au terme de leur rencontre, tenue du 14 au 16 novembre à Kagoshima. Il s’agit là de la 23ème Assemblée conjointe des Evêques, qui tiennent régulièrement une réunion annuelle afin de renforcer les liens de coopération et de solidarité réciproque et de contribuer à construire la justice et la paix dans le nord de l’Asie.
Dans la note concluant leur rencontre, les Evêques expriment leur satisfaction concernant la réunion qui, « depuis 23 ans aide à réfléchir sur l’histoire poignante des deux pays et à édifier un avenir lumineux de réconciliation », racontant « avoir approfondi notre relation et le partage sur des aspects économiques et culturels ».

Les Evêques font état de « l’espérance sincère pour la paix dans le nord-est de l’Asie », répudiant toute possible idée de guerre. « Dieu nous exhorte à éradiquer chez tous la conviction erronée que la paix puisse être garantie par les armes nucléaires ou par la militarisation. Celles-ci au contraire ne font qu’augmenter le risque de guerre. Nous voudrions souligner le principe exprimé dans l’Encyclique Pacem in Terris de Saint Jean XXIII, qui souligne combien « la véritable paix ne peut se construire que sur la confiance réciproque » et non pas en comptant sur les arsenaux (cf. n. 61). En outre, les pauvres et l’environnement continuent à souffrir alors que des sommes astronomiques sont dépensées en armes. Pour l’amour de Dieu et de toute l’humanité, tous, et en particulier les responsables des nations, doivent faire tous les efforts possibles en faveur du dialogue pour la paix. Ils ont une importante responsabilité en ce qui concerne la paix mondiale ».

La déclaration parvenue à Fides s’achève de la sorte : « La violence est une manière folle de miner la dignité humaine et de causer des conséquences désastreuses à toute l’humanité. Tout type de violence ne peut être surmonté qu’en construisant la confiance, l’amour et la solidarité entre les êtres humains. Nous, Evêques coréens et japonais, nous engageons en faveur de la paix en vivant activement dans l’amour fraternel et en remettant notre confiance dans le pouvoir de Dieu et non dans celui des armes »

 

Source Agence Fides

La lecture de cet article vous a-t-elle été utile ?
Infocatho est un média gratuit au service de la vie de l'Eglise et de la foi catholique.
Votre don aujourd’hui est nécessaire à son existence et à son développement.
Merci pour votre don et votre prière.
L'équipe d'Infocatho

Faire un don

Comments are closed.