Ex-otage de Boko Haram : témoignage du père Vandenbeusch à Kerguénec (44)

Du 10 juillet au 16 août 2017, au cœur de la presqu’ile guérandaise, le centre spirituel catholique de Kerguénec propose des conférences, veillées de prière, marche-prière avec la possibilité d’une halte personnelle sur une journée.

Le lundi 31 juillet, à 20h30, c’est le père Vandenbeusch qui donnera son témoignage

Intervenant : Le Père Georges Vandenbeusch est originaire de Meudon. Il est ordonné prêtre en 1998 pour le diocèse de Nanterre et est nommé vicaire à Rueil-Malmaison, avant de devenir curé de l’église Saint Jean-Baptiste de Sceaux, en 2002. En 2011, il décide de quitter la région parisienne pour devenir prêtre Fidei Donum à Nguetchéwé dans l’extrême nord du Cameroun, à la frontière nigériane. Dans cette région instable, le christianisme n’est apparu timidement que dans les années 1960 ; les plus anciens baptêmes dans le village datent de 1970. Le 13 novembre 2013 , il est enlevé , à Koza, par une quinzaine d’hommes armés se réclamant d’Ansaru et de Boko Haram. Il est libéré sept semaines plus tard. Très vite, il reprend son ministère au sein de l’église Saint-Pierre-Saint-Paul de Courbevoie, dont il est officiellement nommé curé en septembre 2015.

Thème : Le Père Georges Vandenbeusch revient sur son choix, longuement réfléchi, de partir au Cameroun et de permettre, parallèlement, à un prêtre camerounais de venir en France. Il témoigne de son expérience pastorale comme curé pendant 2 ans à Nguetchéwé, puis de ses conditions d’enlèvement et de détention, et de son retour en France. Et aujourd’hui ?

Conférence ouverte à tous, sans inscription préalable

Lundi 31 juillet – 20h30

Centre spirituel de Kerguénec – 44350 Saint-Molf

Source

Conférences/Formations NLQ
Carte

Comments are closed.