Fabrication d’enfants post-mortem – Israël dit Non

En Israël, un tribunal avait accordé à un couple l’autorisation d’utiliser le sperme, prélevé après la mort, de leur fils décédé dans un accident de voitureen vue de procéder à une FIV avec utilisation d’une mère porteuse, pour donner une descendance à leur fils (cf. Autorisation d’un prélèvement de sperme posthume en Israël). L’Etat Israélien s’était pourvu en appel contre cette décision au motif que tout enfant né de ce procédé serait soumis à être un « orphelin planifié ».

Entre temps, la Cour suprême d’Israël a jugé d’un cas semblable dans lequel des parents voulaient utiliser, contre l’avis de l’épouse de leur fils décédé, le sperme de ce dernier, prélevé avant la mort. L’État a invoqué cette décision pour renverser la décision précédente du tribunal, la Cour d’appel jugeant que les grands-parents n’ont aucun droit sur les futurs enfants à naître.

Les grands parents se préparent à en appeler à la Cour suprême.

 

 Source

Infocatho ne vit QUE DE VOS DONS !

Nous avons besoin chaque mois de trouver x personnes qui fassent un don de 50 €

Pourriez vous, en cette période de carême, être une de ces personnes ?

Votre don de 50 € sera exclusivement utilisé à la rédaction et à la diffusion d’articles positifs sur l’Eglise catholique.

Les clercs et les laïcs ont besoin de partager le bien qui se fait, car le bruit ne fait pas de bien et le bien ne fait pas de bruit.

Faire un don

Daniel Hamiche, porte-parole d'Infocatho

Comments are closed.