Facebook rétablit une page vendant des pilules pour avortements clandestins.

La page « Women on Web », qui vend des pilules abortives à l’intention des femmes vivant dans des pays où l’avortement est illégal, a été rétablie dans les 24 heures de sa fermeture le 12 mai. Excuses à la clef.

La page avait été supprimée en application du cahier des charges de Facebook qui se réserve le droit de fermer les profils assurant la promotion de l’abus de drogues ou de médicaments. C’est précisément ce que fait « Women on Web », la version en ligne de « Women on Waves » : au lieu de mettre à disposition des pilules abortives dans les eaux internationales pour contourner la loi dans les pays où elles sont illégales, le site, qui a recours aux réseaux sociaux pour se faire connaître des femmes, annonce explicitement qu’il procure des pilules abortives aux femmes vivant dans les pays où l’avortement est illégal. »

Lire l’article sur Reinformation.TV

 

Facebook qui supprima des comptes pendant l’entre deux tours de la présidentielle en France….

Comments are closed.