La fécondité méconnue d’à Bras Ouverts, interview de Tugdual Derville

En 1986, à l’âge de 24 ans, Tugdual Derville a fondé l’association À Bras Ouverts, qui organise des séjours de vacances pour des enfants et des jeunes porteurs d’un handicap et de jeunes bénévoles. Il publie aujourd’hui un livre L’aventure à bras ouverts – Un voyage en humanité aux Éditions Emmanuel qui retrace l’histoire de cette association. Le livre fourmille d’émouvants portraits d’enfants, mais c’est sur le mobile de ce livre, le processus de fondation et la fécondité d’à bras Ouverts que nous avons centré cet entretien.

Quel est le premier sentiment qui vous vient quand vous évoquez l’aventure d’à Bras Ouverts ?

Tugdual Derville : Un sentiment de gratitude, pour le cadeau qui m’a été fait, et pour chacun des protagonistes de cette aventure : les enfants, leurs parents, les accompagnateurs, ceux d’hier et d’aujourd’hui. La rencontre avec un enfant handicapé, quand j’avais 20 ans, puis l’émergence d’à Bras Ouverts, quatre ans plus tard, ont coïncidé avec la découverte d’un bonheur profond, un accomplissement à la fois personnel et collectif, et ensuite familial. La rencontre avec des enfants handicapés a donné un sens à ma vie ; elle l’a orientée… Et j’y puise chaque jour des forces.

Lire la suite sur le site de la revue France-Catholique

Commander le livre

Comments are closed.