Le « fondement » de l’action diplomatique du Saint-Siège est « la force de l’amour » selon le cardinal secrétaire d’État Pietro Parolin

Le « fondement » de l’action diplomatique du Saint-Siège est « la force de l’amour », affirme le cardinal secrétaire d’État Pietro Parolin, en présentant un nouvel ouvrage de Mgr Silvano Maria Tomasi, ancien observateur permanent du Saint-Siège auprès des Nations Unies à Genève.

Le cardinal Parolin a publié dans L’Osservatore Romano du 26 septembre 2017 une analyse du livre de Mgr Tomasi « Le Vatican dans la famille des nations » (Cambridge University Press) sur le rôle diplomatique du Saint-Siège aux Nations Unies, paru en août dernier. Il a souligné les aspects particuliers de la diplomatie vaticane : « la tutelle de la personne humaine », « l’implication dans la diplomatie multilatérale », le « rôle de médiation exercé par le Saint-Siège ». Le secrétaire d’État a déclaré que « la force » qui « inspire aussi » la diplomatie du Saint-Siège est celle « de l’amour”.

La suite sur Zénit.

Comments are closed.