François Fillon favorable à la recherche sur l’embryon – Schizophrénie ou électoralisme ?

Alors qu’il confirmait au micro de Jean-Jacques Bourdin l’abrogation du délit d’entrave numérique, François Fillon s’est dit favorable à la poursuite de la recherche sur les embryons.

Pour l’ex Premier ministre : ou les sites sont en contradiction avec la loi, et on les supprime, ou ils ne le sont pas et on ne fait de la censure d’information. Nous aurions aimé qu’il le dise haut et fort lors du vote auquel il ne participait pas.

Qualifié de numéro d’équilibriste par les journalistes qui voient là une tentative de séduction en direction de l’électorat catholique. M’est avis qu’à choisir, les catholiques préfèrent être en prison pour un délit imaginaire que voir des embryons sans défense continués à être charcutés.

Pour le candidat c’est une condition du progrès. Plus que d’équilibre électoralisme, il s’agit d’une schizophrénie intellectuelle.

Comments are closed.