Gambie – Avec la fin de la crise l’évêque de la capitale témoigne des besoins du pays

« A son arrivée à Banjul hier, 26 janvier, le nouveau Président, Adama Barrow, a été accueilli par une foule en fête comprenant des centaines de milliers de personnes » déclare à l’Agence Fides S.Exc. Mgr Robert Patrick Ellison, Evêque de Banjul, la capitale de la Gambie, le petit pays africain sorti de la crise causée par le refus initial de son Président sortant, Yahya Jammeh, de céder le pouvoir à son successeur.

Grâce aux pressions internationales, Yahya Jammeh a accepté de s’exiler en Guinée équatoriale, portant avec lui 11 millions d’USD soit environ 1 % du PIB de l’un des pays les plus pauvres du continent.

Malgré ce vol, selon Mgr Ellison, « le pays est maintenant calme. Désormais, on veut regarder vers l’avenir. Le processus sera dans tous les cas long et difficile. Le pays a besoin plus que jamais des aides des Etats-Unis et de l’Union européenne ».

« Le problème le plus urgent est de faire rentrer et de réintégrer les évacués et les réfugiés se trouvant au Sénégal après avoir fui le mois dernier la crise politique » déclare Mgr Ellison. « Ces personnes ont besoin d’un soutien fort ». Sur 2 millions d’habitants que compte la Gambie, entre 40 et 50.000 se sont réfugiés au Sénégal.

 

La principale source de revenu du pays est représentée par le tourisme mais la crise politique avait fait fuir les touristes étrangers. « Je suis sûr – déclare l’Evêque – que les touristes reviendront très bientôt après la crise qui a mis la Gambie pour la première fois au centre des moyens de communication internationaux, une chose que je n’avais jamais vu auparavant. Maintenant c’est fini. Si vous voulez nous aider, revenez en Gambie en tant que touristes » conclut-il.

Source Agence Fides

Comments are closed.