GPA – “La grossesse a un coût humain qui n’a pas d’équivalent”

Frédérique Kutten, endocrinologue et rapporteure de l’avis du Comité consultatif national d’éthique (CCNE) qui vient de se prononcer contre la GPA (cf. Avis favorable du CCNE sur la “PMA pour toutes”), estime qu’il est désormais « urgent » « de légiférer pour interdire la GPA en Europe ».

La CCNE a précisé, dans son avis, qu’il n’existait pas de « GPA éthique ». Selon Frédérique Kutten, « la grossesse a un coût humain qui n’a pas d’équivalent »Quel que soit le montant alloué à la mère porteuse, « ce sont des sommes sans commune mesure avec ce que la grossesse représente sur le plan affectif et sur celui des dangers physiques pour la femme. Il y a une sorte d’inconscience individuelle et collective à oser même en faire la demande », s’indigne l’endocrinologue. Elle conclut : « Il ne faut pas banaliser cette demande d’utilisation des corps de la femme, et d’échange d’enfant. Même à titre amical ou familial ».

Réagissant à la décision de la cour de cassation quant au deuxième parent d’intention (cf. Aude Mirkovic : « la France tient un double langage sur la GPA » et GPA : La Cour de Cassation refuse l’inscription de la mère d’intention et valise l’adoption par le conjoint homosexuel), elle souligne que l’enfant a « droit à la transparence et à la vérité sur ses origines. On ne doit pas faire comme si la GPA n’avait pas existé ».

 

Source Généthique.org

Comments are closed.