GPA – Le coeur de Macron

Il est étrange de constater que les trois sujets les moins bien traités dans cette campagne sont précisément ceux qui constituent de vrais choix d’avenir : la paix, l’école et la bioéthique. Et sur ce dernier, le candidat Macron a réalisé un vrai tour de passe-passe puisqu’il s’est déclaré contre la GPA en France, mais pour la reconnaissance de l’état civil des enfants issus de GPA à l’étranger.

C’est bien une manipulation, puisque tous ceux qui n’excluent pas de recourir à la GPA savent parfaitement que la seule question qui se pose – la seule ! – est celle de la reconnaissance d’état civil. Par cette annonce, le jeune loup donne en réalité son feu vert à la GPA. Ainsi, des couples (homosexuels ou non), mais aussi des personnes seules (transsexuelles ou non) et même des groupes d’individus pourront se « payer » un enfant, éventuellement réalisé avec le sperme ou l’ovule de l’un ou l’une d’entre eux. Il leur suffira de faire un voyage à l’étranger et de passer commande : il y aura afflux de réalisations et on verra se créer des filières et des commerces légaux. Qui s’y opposera et à quel titre, puisque c’est autorisé dans le pays visité ? Rapidement, on trouvera des catalogues de ventres hébergeurs avec certificats médicaux, et on verra même des assurances couvrir les commandes.

 

 Lire la suite de l’article de Michel Segal

Comments are closed.