H. Védrine : “Selon saint Thomas d’Aquin, l’accueil des migrants n’est pas nécessairement inconditionnel”

H. Védrine : “Selon saint Thomas d’Aquin, l’accueil des migrants n’est pas nécessairement inconditionnel”

Conseil européen, crise de l’Aquarius, discours du pape prônant l’ouverture… L’ex-ministre des Affaires étrangères décrypte sans concession la question migratoire.

Pour l’ex-ministre socialiste des Affaires étrangères et ex-secrétaire général de l’Élysée, les dirigeants Européens ont longtemps refusé de voir que l’immigration incontrôlée était devenue un facteur majeur du clivage entre le peuple et les élites. Il critique aussi l’Eglise pour son angélisme.

Lire l’entretien dans La Vie

Articles liés

Partages