Homélie – Le pape met en garde contre une religion de maquillage

Dans sa traditionnelle homélie de la maison Sainte-Marthe, où il célèbre la messe chaque matin, le Saint-Père a tenu à mettre en garde contre une religion de maquillage, celle qui se préoccupe de l’extérieur de la coupe, celle qui aime se faire voir en public.

 

C’est ce que répète Jésus à plusieurs reprises à ces personnes dans l’Évangile. “Votre intérieur est méchant, il n’est pas juste, il n’est pas libre. Vous êtes des esclaves parce que vous n’avez accepté la justice qui vient de Dieu, la justice que nous a donnée Jésus” ».

 

Mais certains, assure le Saint-Père, « avaient le culot, n’avaient aucune honte de prier et de faire l’aumône pour se faire admirer. Alors que le Seigneur indique le chemin de l’humilité ».

De façon ferme, François dénonce une « religion de maquillage » qui ne joue que sur les apparences. « Ce qui est important, comme le dit Jésus, explique le Pape, c’est la liberté que nous a donnée la rédemption, que nous a donnée l’amour du Père. »

Cette liberté, c’est celle « qui se fait dans l’ombre, sans tambour ni trompette » poursuit le pontife, parce que « le chemin de la vraie religion est celui de l’humilité et de l’abaissement, comme Jésus humilié sur la croix ». Se faire tout petit c’est le seul moyen de « chasser l’égoïsme, la cupidité, l’arrogance, la vanité, la mondanité », assure le Saint-Père. Et pour tous ceux qui font semblant, Jésus utilise une image très forte, rappelle François, « vous êtes des tombes blanchies à la chaux, belles à l’extérieur, mais dedans, vous êtes remplies d’ossements de morts de pourritures ». 

Source Radio Vatican

Comments are closed.