“Il y a Nicole, il y a Laura, il y a Jeannette” : le grand spectacle familial pour les 70 ans des apparitions de L’Ile-Bouchard

Le Sanctuaire de L’Ile-Bouchard désirant célébrer joyeusement l’anniversaire des 70 ans du pèlerinage auprès de Notre-Dame de la Prière a sollicité la troupe de Saint Marc pour créer un grand spectacle familiale en plein air les 12-13 et 14 août 2017.

Il y a Nicole, il y a Laura, il y a Jeannette…

Tel est le titre choisi, parole de Jacqueline Aubry, l’aînée des fillettes de 1947, parlant de ses trois amies.

Renseignements pratiques

Les représentations auront lieu :

  • les samedi 12, dimanche 13 et lundi 14 août 2017
  • à 22h, à la tombée de la nuit
  • en plein air
  • dans le parc de la Maison d’Accueil Marigny en L’Ile-Bouchard.

Plusieurs centaines de personnes sont attendues chaque soir.

Entrée libre, quête. S’habiller selon la météo du soir !

Le spectacle

La démarche artistique mêlera les arts du théâtre, de la danse, du cinéma et du chant, et également la création artistique pour les décors et les costumes.

Intrigue de la pièce (prologue, trois actes et épilogue)

L’auteur s’inspire du témoignage de Jacqueline Aubry pour mettre en scène les réactions des quatre petites filles, de leurs parents, de leurs institutrices, du curé et de certains habitants de l’Ile Bouchard durant les événements de 1947. Il imagine les grâces reçues par des gamins du village, un couple et une ménagère qui se joignent à la foule des curieux qui s’empressèrent de rejoindre les fillettes à l’église St Gilles. Le prologue permet de camper l’atmosphère de la France à cette époque et l’épilogue de souligner le parallèle qui peut être établi avec la nôtre.

La Troupe de Saint-Marc

un petit historique : Elle est fondée en 1992 par Jean-Paul et Guillemette Marot qui montent avec des jeunes Le Mystère de Pierre.

A l’occasion de l’une des représentations dans le Morbihan, le Recteur de la Basilique de Sainte Anne d’Auray lui propose de créer un spectacle sur Yves Nicolazic, cultivateur à l’origine de ce « Pardon » si connu des Bretons. 120 jeunes de l’Ouest s’engagent dans le projet et assurent plusieurs spectacles en 1995 pour le 350ème anniversaire de la mort de Nicolazic.

Le 20 septembre 1996, les jeunes familles qui accueillent le Pape J. P. II à Sainte-Anne d’Auray demandent à la Troupe de leur redonner, juste avant l’intervention du Saint-Père, la pièce Nicolazic et de préparer, en lien avec chaque acte, des interventions avec des personnes des diocèses rassemblés ce jour-là. Plus de 400 personnes travailleront à ce spectacle.

Le curé de N. D. des Champs à Paris commande à la troupe pour les J. M. J. de 1997 un spectacle sur Louise de Marillac. La troupe monte Louise, Vincent et nous. À la demande des Petites Sœurs des pauvres une représentation supplémentaire sera donnée dans l’enceinte même de la chapelle de la rue du Bac. La pièce sera redonnée à Nantes en 1998.

En 2003 la troupe monte un nouveau Mystère, Marie de Magdala, qu’elle joue dans l’Ouest de la France, puis en juin aux Fêtes du Sacré-Cœur à Paray-Le Monial, et enfin, en novembre 2003, à Paris. 40 personnes participeront à l’aventure.

Aujourd’hui 2016-2017

En 2014, le père Xavier Malle, curé de la Paroisse/Sanctuaire de l’Ile- Bouchard sollicite l’aide de Jean-Paul et de Guillemette Marot et de la Troupe de Saint-Marc ; il leur demande de créer avec les habitants un spectacle nocturne pendant le pèlerinage du 15 août 2017, spectacle qui évoquera les évènements qui ont eu lieu, 70 ans auparavant, en 1947, à cet endroit. Jean-Paul et Guillemette écrivent une adaptation théâtrale du témoignage de Jacqueline Aubry et organisent un casting en mai 2016. Une quinzaine de jeunes figurants doivent se joindre aux acteurs au printemps prochain pour monter des chorégraphies.

Anciens ou nouveaux dans la Troupe, des professionnels acceptent de les aider bénévolement pour monter ce spectacle en l’honneur de la Vierge Marie.

de à
NLH NLQ Sorties/Animations
Carte

Comments are closed.