Inde – Des tombes chrétiennes vandalisées en Uttar Pradesh

Une dizaine de tombes chrétiennes ont été profanées dans un cimetière d’Allahabad, capitale d’une des 18 divisions territoriales de l’État d’Uttar Pradesh. Un fait divers presque banal, tant les provocations et les persécutions contre les chrétiens sont fréquentes en Inde, notamment depuis l’arrivée au pouvoir du Bharatiya Janata Party (BJP), parti nationaliste de Narendra Modi. Ce parti vient de remporter les élections dans cet État le plus peuplé de l’Inde, et nommé à la tête de son exécutif l’extrémiste Yogi Adityanath. Les chrétiens ont du souci à se faire…

Des tombes ont été découvertes vandalisées dans le cimetière de Rajapur à Allahabad, ce qui a bouleversé la communauté chrétienne de la ville. Des membres de la communauté ont prétendu que des délinquants pénètrent souvent dans ce cimetière où ils boivent, jouent et s’adonnent à des actes immoraux, selon ce qu’a signalé l’Hindustan Times. Des gens ont partagé des photos et des vidéos des tombes profanées sur les réseaux sociaux et la Allahabad Heritage Society a lancé un appel au public pour qu’il vienne aider à restaurer les tombes. Comme on peut le constater, des croix ont été brisées et des inscriptions tombales fracassées sur une dizaine de sépultures. Jusqu’à présent, personne n’a été impliqué dans cet acte de vandalisme. Abhinav Joy Zaidi a été la première personne à constater la destruction de ces tombes en venant, en compagnie de sa femme, au cimetière pour se rendre sur la tombe de sa grand-mère. Il a remarqué que des voyous se trouvaient dans le cimetière et qu’ils étaient en train de se droguer, et quand il est passé devant eux il a entendu qu’ils lui lançaient des remarques déplacées. Le gardien du cimetière, Sanjay Alfred, a déclaré que des scélérats avaient été observés par l’agent de sécurité la veille du Holi [fête hindoue de l’équinoxe de printemps, 13 mars cette année]. Les responsables du cimetière ont été informés de l’incident et une plainte sera dé- posée.

Source : The Quint, 25 mars – © CH pour la traduction.

Comments are closed.