Inde – La foi, secours dans la lutte contre les dépendances à l’école de Mère Teresa

 La foi est une force déterminante dans le combat contre les dépendances que peuvent représenter notamment la drogue, l’alcool, le jeu de hasard. C’est ce qu’affirme un prêtre du Diocèse de Mumbai, le Père Joseph Pereira, frappé par sa rencontre avec Sainte Teresa de Calcutta. Le Père Pereira est fondateur et directeur de la Fondation Kripa, une organisation présente en Inde depuis plus de 40 ans dans le domaine de la lutte contre les dépendances. Une rencontre avec Sainte Teresa, au cours de sa crise vocationnelle intervenue en 1971, l’a amené à travailler avec les plus humbles.
« Mère Teresa m’appela pour l’aider dans le service des personnes tombées dans la misère la plus noire à cause de dépendances » a raconté à Fides le Père Pereira. « Avec l’inspiration et l’assistance de Sainte Teresa – continue le prêtre – trois patients de la maison des Missionnaires de la Charité Asha Daan et d’autres personnes de la rue, j’ai lancé Kripa en 1981, dans le périmètre de l’église du Mont Carmel, où j’avais été nommé Assistant paroissial. Attendu que l’âge moyen des personnes affectées par des dépendances est celui de l’adolescence, je cherche principalement le soutien des jeunes pour enrayer le phénomène. Sainte Teresa nous a enseigné que le meilleur moyen d’aider les autres est d’en prendre soin. Grâce à ce principe, Kripa est devenue une présence en faveur de la guérison dans le monde entier ».

A 75 ans et 50 ans de sacerdoce, le Père Pereira a rassemblé ses réflexions dans le livre intitulé « Dépendances, un paradoxe spirituel » rédigé en collaboration avec le Dr. Ashok Bedi MD, analyste jungien de Chicago. Fruit de nombreuses années de travail et d’étude entre l’Inde et l’Amérique, le volume est un ensemble de science et de foi. Les dépendances sont devenues un phénomène mondial. Il existe des pays qui continuent à céder à la légalisation de substances, les considérant en quelque sorte « curatives », mais qui ne font qu’ouvrir la voie à l’abus de substances altérées.
Chez les professionnels de la santé, s’enregistre une prise de conscience croissante du fait que la foi constitue la dimension la plus importante pour la santé humaine et le bien-être. En ce sens, le livre du Père Pereira répond également au besoin de nombreux professionnels et structures sanitaires de trouver une solution durable à ce problème global devenu la cause principale de tous les principaux troubles. Actuellement, la Fondation Kripa constitue l’une des principales ONG du Ministère de la Justice sociale, disposant d’une présence dans 40 pays.

 

Source Agence Fides

Comments are closed.